• Vitz-sur-Authie

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    L'ancienne commune de Villeroy a fusionné en 1839.

     

    Projet de blasonnement soumis par Jacques Dulphy associant les armes de la famille de Villeroy et celles des Boubers-Abbeville:

    d'argent au sautoir engrêlé de gueules, cantonné de quatre panelles de sinople (feuille de peuplier); un écu d'argent à trois écussons de gueules brochant.

    . Les sieurs de Villeroy portaient (d'après Belleval et leur sceau) un écu au sautoir engrêlé, les émaux n'étant pas connus.

    Vitz-sur-Authie

     

                                            

     

    Dès le XIIIème siècle la seigneurie appartenait à la famille de Boubers avec Guillaume de Boubers en 1240.

    Vitz-sur-Authie

    de Boubers : d'argent aux trois écussons de gueules.

     

    En 1363 Mahaut de Fiennes

    En 1377 Jacques de Beauchamp

    Dès 1386 la famille de Domqueur avec Guillaume jusqu'en 1540 avec Jean de Domqueur.

    Vitz-sur-Authie

    de Domqueur : d'or au chevron de gueules

    La seigneurie dont les coutumes locales furent rédigées le 26 Septembre 1507, relevait du roi, elle consistait en une maison seigneuriale avec 45 journaux de terres labourables. 

    1540 la seigneurie appartenait à Jean Le Fèvre de Caumartin, futur général des finances en Picardie.

    Vitz-sur-Authie

    Le Fèvre de Caumartin : d'azur à cinq trangles d'argent.

    Il cèda en 1574 à Marie de Nouvillers, veuve de Jean de Brestel.

    Vitz-sur-Authie

    de Brestel : d'azur à trois besants d'or.

    Six ans plus tard, Adrien de Brestel la vendit à M.de Bours.

    Le 8 janvier 1628 Françoise de Saint Paul, épouse de Daniel d'Aumale, chambellan du prince de Condé, vendit la seigneurie avec sa maison seigneuriale à François de Boubers, seigneur de Bernâtre moyennant 138.000 livres.

    Il la revendit peu après à Giraud du Fay, seigneur de Frestoy, qui dut voir son château ruiné en 1635 lorsque les Impériaux brûlèrent le village.

    En 1683, Jean du Fay la vendit une nouvelle fois à Marie-Madeleine de Boubers, épouse de Marie-François de Raincheval, elle fut inhumée en 1741 à Vitz.

    Vitz-sur-Authie

    de Raincheval : de gueules, semé de billettes d'or, au lion d'or brochant sur le tout.

    Henri de Raincheval, seigneur du Ponchel et de Vitz, grand bailli d'Hesdin et Marie-Madeleine Godart de Beailieu son épouse, y furent également inhumés, lui en 1777, elle en 1774.

    Quelques années plus tard en 1781-1783, on pouvait lire dans Affiches de Picardie que la maison seigneuriale de Vis-en-Ponthieu était à louer.

    Cette demeure n'a pas laissé de vestiges, contrairement à la belle église reconstruite au XVIIIème siècle.

                                                          *

                                              Villeroy-sur-Authie

    Les sieurs de Villeroy possédaient le domaine aux 12 et 13ème siècle, la maison seigneuriale était enclose de fossés au bord de l'Authie.

    En 1379, on trouve Huceline de Villers, épouse de Robert de Beauval, cette famille jusqu'en 1500 où le domaine passa aux de Montmorency jusqu'en 1755.

    Vitz-sur-Authie

     

    sceau de Robert de Beauval

    Vitz-sur-Authie

     

    de Beauval : d'azur à trois gerbes d'avoine d'or

     

    Les derniers seigneurs furent les Du Bois de Belhostel jusqu'en 1789.

    Vitz-sur-Authie

    Du Bois de Belhostel : d'or à l'aigle de sable

     

                                              Eglise Saint Martin

    Reconstruite au XVIIIème siècle, c'est une réduction de l'église abbatiale de Valloires.

    Vitz-sur-Authie

    En 1858 (aquarelle d'O.Macqueron) 

    Vitz-sur-Authie

     

    Pierre tombale d'Amédée-Victor de Boubers-Abbeville-Tuncq

     

    Vitz-sur-Authie

    Vitz-sur-Authie

    Écartelé au 1 d'or à trois fasces de gueules à une branche de gui de chêne de sinople brochant sur les fasces (Walbert), au 2 d'or à trois bandes de gueules (Ponthieu ancien), au 3 d'argent à trois écussons de gueules (Boubers), au 4 d'or à la croix de sable ch de cinq coquilles d'argent (Rayneval-Bernâtre). Sur le tout d'or à trois écussons de gueules (Abbeville-Boubers-Tune)

    Vitz-sur-Authie 

    Pierre tombale d'Antoine Le Blond, curé de la paroisse.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :