• Fransu

    La commune ne possède pas de blason officiel

     

    Ci-dessous projet de blasonnement proposé par Jacques Dulphy

    associant au premier du parti, les armes des premiers seigneurs connus : les Quiéret, au deuxième du parti celles des derniers seigneurs : les Douville de Fransu. Ce blason peut se décliner aussi avec, sur le tout, le lion couronné et à la queue fourchue des De Bournonville. 

    FransuFransu

      

     

    Possession d'Enguerran Quiéret, amiral de France, capitaine de Rue dans les années 1350, l'ancien château-fort a laissé dans le parc quelques vestiges de souterrains voûtés.

    Fransu

     

    Quiéret : d'hermine à trois fleurs de lis au pied nourri de gueules

     

    Passé par alliance aux Beauvoir puis aux Bournonville au XVème siècle, et aux Mailly à la fin du 16ème.

    Fransu

    De Bournonville : de sable au lion d'argent, couronné d'or, armé et lampassé de même, la queue fourchue passée en sautoir.

     

    Un premier bâtiment aurait été érigé vers 1670, probablement par Marie-claude de Monchy, épouse de Charles, marquis de Sailly qui s'en sépare en 1737.

    L'acquéreur Jacques-Adrien Wignier, capitaine d'infanterie et contrôleur des guerres, qui ajoute à son patronyme le nom de sa nouvelle terre. Il fit aménager et agrandir le château pour y établir sa résidence. Il fut inhumé en 1778 dans l'église paroissiale.

    Fransu

    Wignier de Fransu : d'azur au chevron d'or, à trois étoiles d'argent, posées 2 et 1

     

    Adrien-Jacques Wignier de Franssu, major de dragons au régiment de Soubise, avait épousé en 1772 Jeanne de Croquoison.

    Au début juillet 1791, il vit arriver une bande de révolutionnaire qui saccagea le château et l'incendia en partie.

    Il mourut en l'an VIII, laissant ses biens à sa soeur Marie-Charlotte, veuve de Gabriel Blondin de Bazonville, leur fille Adrienne est l'épouse de Alain-Nicolas Douville, capitaine au régiment de Bourgogne.

    En 1808, elle lègue le domaine à son petit-fils Armand Douville de Franssu (1793-1845), écuyer, officier de cavalerie et futur aide-de-camp du prince de Croÿ.

    Fransu

    Douville de Fransu : écartelé aux 1 et 4 : d'azur à trois étoiles d'or.

    aux 2 et 3 : de gueules à la tour d'argent, ouverte et ajourée de sable, surmontée de deux guidons d'or.

    Entre 1833 et 1845, il fit ajouter un avant-corps central.

    Fransu

     

    Sous le Second-Empire de nombreux aménagements sont réalisés par Henri-Armand de Douville de Franssu (1823-1870), membre fondateur de la société des agriculteurs de France.

    Le domaine est actuellement toujours dans la même famille.

    Fransu

    Fronton du château avec les initiales D et F pour Douville de Fransu.

     

    Fransu

    vitrail dans l'église Saint-Ferreol avec les blasons de Michel-Marie-Ghislain Douville de Fransu et de son épouse Agnès du Belloy de Saint-Liénard

    Fransu

    Du Belloy de Saint-Liénard : d'argent à trois fasces de gueules.

    Fransu

    Tableau commémoratif de Henri Douville de Franssu, lieutenant au 1er régiment d'infanterie coloniale mort au combat en 1906 en Mauritanie.

    Fransu

    Chapelle seigneuriale

    Fransu

    Pierre tombale d'Adélaïde de Bournonville


  • Commentaires

    1
    MÉLET
    Lundi 13 Février 2017 à 15:24

    Bonjour - Pour tout ce travail de fourmi, il vous faudra la récompense d'un superbe livre sur l'héraldique dans la Somme ! Vos explications sont denses et enrichissantes. Merci.

    Noel MÉLET GCST

      • Lundi 13 Février 2017 à 18:17

        Merci Beaucoup pour vos commentaires élogieux.

    2
    De Franssu
    Jeudi 5 Mars à 23:11
    Merci de vos recherches, très intéressantes
      • Vendredi 6 Mars à 08:53

        Merci beaucoup, très touché par ce compliment.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :