• Dompierre-sur-Authie

    Dompierre-sur-Authie

     

    http://armorialdefrance.fr/

      D'or à trois fasces de gueules; à l'écusson parti échiqueté d'or et de gueules et d'azur à deux fasces d'argent, brochant sur le tout au premier quartier. 

     

    Ce nouveau blason a été adopté le 4 septembre 2020, sur un projet présenté par Jacques Dulphy et dessiné par Daniel Juric.

    La commune de Dompierre-sur-Authie relevait jusqu’alors, avec un usage modéré, et sans en avoir délibéré, les armes de la branche aînée de la maison De Rambures, dont étaient issus ses plus illustres seigneurs, et constructeurs de l’église.
    Or, ces armes (d’or à trois fasces de gueules) sont identiques à celles de la commune de Rambures (80), dans le même département. Alors, à la faveur de sa sélection de l’église du village au titre de régional dans le cadre d’une restauration financée en partie par le Ministère de la culture, la Mission Bern et la Fondation du Patrimoine en 2020, la commune a choisi de délibérer officiellement et d’apporter une variante à ses armes, qui se voient désormais complétées d’une brisure: elles reprennent celles d’André II de Rambures (+ 1442 à Pont-Audemer), chevalier, seigneur de Rambures, de Drucat et de Dompierre, grand maître des Eaux et forêts en Ponthieu et Picardie.
    Le premier connu du nom, Anseau de Rambures, seigneur de Rambures, est cité en 1058. Les De Rambures furent seigneurs de Rambures jusqu'au dernier du nom en 1676; les mêmes furent aussi seigneurs et châtelains de Dompierre de 1415 à 1676. Le père d'André, premier du nom parmi les seigneurs de Dompierre, était David de Rambures, époux de Catherine d'Auxi, grand maître des arbalétriers de France, tué à Azincourt (1415) avec trois de ses fils et son beau-père Philippe d'Auxi, seigneur de Dompierre, et que Shakespeare mettra en scène en 1599 dans sa pièce "Henry V" sous le nom de "Lord Rambures".
    Aux armes de la famille, André de Rambures ajoutait un écusson brochant à dextre sur la première fasce: parti au premier échiqueté d'or et de gueules - qui est d’Auxi (par sa mère Catherine d'Auxi) - et au deuxième d’azur à deux fasces d'argent - qui est de Marigny (par sa bisaïeule maternelle) - .
    (Jacques Dulphy)

     *

     

    Dompierre-sur-Authie

    Blason dans la salle des fêtes (photo J.Dulphy)

     

    Historique

    La famille de Bailleul possédait la seigneurie depuis le début du 12ème siècle jusqu'en 1331.

    Le roi l'avait alors confiée à Thomas de Marigny dont avait hérité sa soeur Isabelle, épouse de Hugues d'Auxy.

    Dompierre-sur-Authie

    d'Auxy : échiqueté d'or et de gueules de cinq tires.

    En 1376 Enguerrand d'Auxy rendait aveu pour son chastel et forteresse.

    Au début du 15ème siècle lui avait succédé Philippe d'Auxy, chambellan du Roi, nommé sénéchal du Ponthieu en 1403, devenu bailli d'Amiens en 1414, il fut tué l'année suivante à Azincourt.

    La seigneurie revint à son neveu André de Rambures, le fils de son beau-frère David de Rambures.

    Il céda Dompierre en 1441 à son fils Jacques qui eut l'honneur d'y recevoir Louis XI en 1464.

    L'Authie étant devenue frontière du royaume, le château garda son intérêt stratégique, en 1554, le duc de Vendôme prit le château et l'embrasa.

    Les ruines devaient cependant conserver un certain intérêt puisqu'en 1589, la ligue y fit garnison.

    C'est sous Louis XIII que Charles de Rambures donna à l'édifice son aspect définitif, daté de 1627, le logis brique et pierre porte son monogramme sur plusieurs consoles supportant la corniche.

    Dompierre-sur-Authie

    Dompierre-sur-Authie

    Capitaine de 50 hommes d'armes, gouverneur de Doullens et du Crotoy, le "Brave Rambures" veuf de Marie de Montluc-Balagny, épousa en 1620 Renée de Boulainvilliers, il mourut en 1633 à Paris d'anciennes blessures.

    Dompierre-sur-Authie

     

    De Boulainvilliers : d'argent, à trois fasces de gueules

     

    Dompierre-sur-Authie

    Armes de la famille De Rambures sculptées sur une clé de voûte
    (XVe ou XVIe siècle) de l'église Saint-Pierre de Dompierre-sur-Authie.
    Les tenants sont deux lions, le cimier une tête d'oiseau dans un vol.
    (Photo Jacques Dulphy, 2013) 

     

    Son fils Jean lui succéda.

    Délaissé par Charles, marquis de Rambures et de Courtenay, mort en 1671, le château n'est plus au 18ème siècle qu'un domaine de rapport.

    En 1711, le marquis de Fontenilles, héritier des Rambures, le cède à Charlotte de Nogent-Bautru, veuve de Nicolas d'Argouges, marquis de Rânes.

    Dompierre-sur-Authie

    Nogent-Bautru : d'azur au chevron accompagné en chef de deux roses et en pointe d'une tête de loup arrachée, le tout d'argent.

     

    Déclaré bien national et confisqué lors de la Révolution, l'édifice est restauré vers 1900 par Gustave Padieu.

    Il appartient aujourd'hui à M.Bruno Maquet.

     

    cheminée dans la grande salle du 1er étage

    Dompierre-sur-Authie

    monogramme sur une clef de voûte 

    Dompierre-sur-Authie


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :