• Bernes

    Bernes

    D'azur à la tête de lion d'or, arrachée de gueules

     

    Jean de Bovelles est seigneur du sart de Bernes au milieu du 15ème siècle, il est l'ancêtre de Claude de Bovelles, qui était seigneur en 1639 de Bernes et d'Ennemain.

    Louis-Michel de Broyes ou de La Broye, époux d'Angélique de Fay et allié aux de Bovelles, est seigneur du lieu vers 1730.

    Il fit don de la seigneurie, sous réserve d'usufruit, à Pierre-Armand de La Fons, issu d'une famille originaire de Saint-Quentin.

    Bernes

    de La Fons : d'argent à trois hures de sangliers, arrachées de sable

    devise : Aut Mors, Aut Vita Decora

    Plutôt la mort qu'une vie sans honneur

    En 1762, on prononce la saisie réelle de la seigneurie sur Marie-René

     Hervy du Clos, veuve de Pierre-Armand de La fons, ancien capitaine d'infanterie au régiment de Picardie.

    Une nouvelle saisie fut prononcée en 1766 mais il fallut attendre 1772 pour voir annoncée dans les affiches de Picardie, la vente de la terre.

    En 1776 une nouvelle annonce précisa que l'acquéreur serait tenu d'acquiter 56000 livres de dettes hypothécaires contractées par le vendeur.

    En 1793 enfin, on signale la mise en adjudication la terre de Bernes avec un vieux château couvert d'ardoises.

    En 1789 Pierre-Armand de La Fons, dit de Bernes, fut convoqué aux assemblées des Etats-Généraux.

    Son fils Louis-Anne, né en 1757 au château, avait combattu aux côté des Insurgents américains, nommé général de brigade, il obtint en 1809 de Napoléon la restitution de son titre de chevalier héréditaire.

    Bernes

    Général Anne de La Fons : parti, au 1 d'argent à trois hures de sanglier de sable

    Au 2, d'azur au lion rampant d'or

    Champagne de gueules au tiers de l'écu au signe des chevaliers d'argent

    Le château fut longtemps abandonné, sa destruction doit dater d'entre 1807 et 1830....

    Bernes

    Mis à la retraite en 1814 avec le grade de maréchal de camp, il se fixa au château d'Etinehem où il mourut en 1848.

     

    Eglise Saint-Martin

    L'église primitive se trouvait dans le cimetière, détruite en 1917 et reconstruite après les hostilités dans le centre du village.

    Bernes

     

    En 1875

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :