• Villers-sous-Ailly

    Villers-sous-Ailly

     

    http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=80

    D'or au lion de sable, armé et lampassé de gueules.

    *

    La commune a repris les armes des Vaillant de Villers (XVIIe s.)

    François-Jacques-Philippe Vaillant de Villers, chevalier, dit "le chevalier de Villers", maréchal des logis des chevau-légers de la garde, chevalier de Saint-Louis, mort sans postérité en 1801, fils de François Vaillant de Villers, chevalier, seigneur de Villers et ancien capitaine de cavalerie au régiment de Brancas décédé en 1780, fut le dernier seigneur et châtelain de Villers.
    En 1788, le dernier seigneur du lieu offrit à l'église, dont il avait fait reconstruire le choeur sur ses deniers, le grand tableau placé au-dessus de l'autel, illustré d'un miracle de Saint Aubin. Ce tableau, daté de 1788, porte en bas à droite le blason du donateur: d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules.

    Villers-sous-Ailly


    La seigneurie de Villers-sous-Ailly appartenait aux Vaillant depuis le milieu du XVIIe siècle, acquise alors par Jean Vaillant, maïeur d'Abbeville et conseiller au présidial.
    Dans les années 1980, la commune a relevé les armes des Vaillant de Villers, choisissant le même champ d'or que sur le tableau de Saint Aubin, bien que les Vaillant portassent plus souvent un champ d'argent.

    Villers-sous-Ailly

    Le blason de Jean (sic: Pierre) de Villers,maïeur d’Abbeville en 1658,
    seigneur de Villers-sous-Ailly.
    D’après une planche peinte par Oswald Macqueron vers 1860,
    d’après les manuscrits du RP Ignace,
    Bibliothèque municipale d’Abbeville.
    (Photo Jacques Dulphy, 2012)

    Un petit tableau, avec les armes "D'or au lion de sable armé et lampassé de gueules" se trouve à la mairie depuis 1987, placé au-dessus du bureau (Jacques Dulphy)

    ***

    Possession de l'Abbevillois Jean Vaillant au milieu du XVIème siècle, la seigneurie demeura dans sa descendance jusqu'à la fin du XVIIIème, représentée par la branche cadette issue de son petit-fils François, avocat au Parlement sous Louis XIII.

    Jean Vaillant de Villers épousa en 1670 Marguerite du Gardin, et son fils François, capitaine de cavalerie contracta deux alliances, le première avec Françoise d'Herly et la seconde avec sa cousine Marie-Elisabeth, héritière de la branche aînée.

    Inhumé en 1749 à Villers, il laissa deux fils François-Jacques,écuyer de main du Roi, qui mourut jeune, et François-Charles dit " le chevalier de Villers", maréchal des logis des chevau-légers de la Garde et chevalier de Saint-Louis qui épousa en 1775 la marquise de Wargemont, née Taboureau d'Orval, il mourut sans postérité en 1801.

    Villers-sous-Ailly

    Pierre tombale dans l'église

    En grande partie démoli, le château se réduisait vers 1860 à un pavillon sans étage.

    Villers-sous-Ailly

    *

    Eglise Saint Aubin du XVIIIème

    Décidée en 1708, la construction de l’église Saint-Aubin fut laborieuse, elle ne fut terminée qu'en 1740. En 1775, de nombreuses malfaçons étant constatées, le conseil de fabrique décida la reconstruction totale de la nef qui fut achevée en 1779. Le seigneur du village, François Vaillant de Villers, fit reconstruire le chœur, en 1787, les travaux de l'église étaient enfin terminés

    Villers-sous-Ailly

    En 1858

    Villers-sous-Ailly


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :