• Vergies

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    Projet de blason proposé par Jacques Dulphy associant les armes de la famille de Cambron à celles de Rambures, le hêtre au naturel en franc canton évoque le hameau du Fay.

    * Vergies

     

    Un château-fort est existant dès le 12ème siècle, mentionné en juillet 1361, complètement ruiné au 15ème siècle.

    On peut juger de son importance par sa motte qui subsiste derrière l'église.

    Le plus ancien seigneur connu est Bernard de Vergies au 12ème siècle, il eut un fils Gauthier.

    En 1180, Foulques Gayon d'Airaines est possesseur d'une partie des terres.

    Puis Aléaume de Cambron en 1272.

    * Vergies

    de Cambron : fascé de gueules et d'or de huit pièces.

    Raoul de Cambron dit Désiré qui avouait tenir noblement cette seigneurie en fief du Roi en 1378.

    * Vergies

    de Rambures : d'or à trois fasces de gueules

    En 1507, Adrien de Rambures puis ses descendants, parmi lesquels on trouve les familles d'Ancezunz, de Caderousse en 1703, de La Roche-Fontenilles en 1722 puis la soeur d'Antoine-César de La Roche-Fontenilles, Antoinette, épouse de François de Colbert, marquis de Sablé, en 1764. 

    * Vergies

    de La Roche-Fontenilles : d'azur à trois rocs d'échiquier d'or, posés 2 et 1.

    * Un incendie considérable détruisit en 1789 une grande partie du village.

    *

    Il y avait plusieurs autres fiefs dont :

    1) Le fief des Masures qui relevait du Quesnoy-sur-Airaines.

    En 1507 appartenait à Renault Legrand et resta dans sa famille jusqu'en 1623.

    Puis à N.de Mannay, seigneur de Camps-en-Amiénois.

    2) Fief du Sieur d'Aumale

    * Vergies

    d'Aumale : d'argent à la bande de gueules chargée de trois besants d'or.

    Comprenait une petite maison seigneuriale avec dépendances, mouvait de Quesnoy-sur-Airaines, celle famille l'avait depuis le 16ème siècle.

    Patrie de Mlle d'Aumale, Marie-Jeanne d'Aumale, qui y naquit en 1683, secrétaire de Madame de Maintenon, elle prit sa retraite à Vergies, surnommée la dame de Vergies.

    * Vergies

     

    huile sur toile XVIIIème siècle

    Marie-Madeleine d'Aumale le donna en 1765 à Jacques d'Aumale.

    3) Fief de Brifaucellier

    Etait à Robert Benoist en 1601.

    4) Le fief de Mannay

    Etait à Marc-Antoine-Augustin de Mannay en 1699 et à Louis-Bernard de Mannay en 1781.

    Sa fille Marie-Louise-Angélique, épouse du vicomte de Bizemont, l'avait en 1789.

    * Vergies

    de Mannay : d'argent à l'aigle de sable

    *

    Hameau du Fay

    Dont une partie est rattachée à Vergies et l'autre à Frettecuisse.

    Edmond de Fay, témoin d'une charte de 1191, est le plus ancien seigneur portant le nom de la terre.

    Adrien de Rambures parait en 1507.

    Un autre fief tenu de la châtellenie d'Airaines à N.d'Imberville en 1760.

    La chapelle est de 1872.

    *

    Eglise Notre-Dame de l'Assomption

    * Vergies

    en 1913.

    En pierres, très raccomodée en briques, porte des traces du 13ème siècle.

    La chaire est datée de 1628 et porte sur l'un des panneaux, les armes de la famille Saumon ! elle semble provenir d'ailleurs puisque aucune famille de ce nom n'est citée à Vergies....

    *

    Le moulin à vent

    détruit en 1942.

    * Vergies

    en 1913


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :