• Vaux-Marquenneville

    Vaux-Marquenneville

     

    http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=80 

    D'argent à trois têtes de Maure de sable, tortillées du champ.

     

    Surprenantes, ces têtes de Maure, pour un village du nord de la France. Il n'est pas le seul: la commune de Tilques (62) porte aussi d'argent à trois têtes de Maure tortillées du champ, directement inspirées des armes de la famille De Taffin, seigneur au XVIIIe siècle.
    A Vaux-Marquenneville, c'est aussi à une famille que la commune doit ce blason: la famille De Vaux, originaire du village et qui donna les premiers seigneurs du lieu dont le premier connu avec certitude est Pierre de Vaux, écuyer en 1370.

    En 1490, un autre Pierre de Vaux, sans doute arrière-arrière petit-fils du précédent, transmet la seigneurie à Jean du Marquais, qui transmet aux De Riencourt qui furent seigneurs du lieu de 1527 à la Révolution.
    La famille De Vaux possédait aussi, au XVIe siècle, la seigneurie d'Hocquincourt (80), non loin de Vaux-Marquenneville. Cette famille s'éteignit dans la maison De Monchy, ce qui explique que les De Monchy (qui portaient trois maillets) avaient choisi pour cimier une tête de Maure, et qu'ils accommodèrent ce cimier d'une légende héraldique (voir Monchy-Lagache, 80) qui trouve ici une explication plus prosaïque. En effet, Jean de Vaux, chevalier, seigneur d'Hocquincourt, avait marié sa fille unique et seule héritière, Jeanne de Vaux, à François de Monchy, chevalier, seigneur de Montcavrel, en 1535. Ce François, seigneur de Montcavrel, guidon de la compagnie des ordonnances de M. de Rochepot, fut le premier porteur du cimier à la tête de Maure (sceau de 1547, d'après Belleval).

    Les armes des De Vaux étaient: d'argent à trois têtes de Maure tortillées du champ.
    (Jacques Dulphy)

    ***

    Le manoir existant s'apparente aux gentilhommières du dernier quart du 17ème siècle.

    Vaux-Marquenneville

    de Riencourt : d'argent à trois fasces de gueules frettées d'or.

    On pourrait y voir l'oeuvre de Ferdinand-Laurent de Riencourt, seigneur de Tilloloy, Vaux et Arleux, capitaine de cavalerie, qui épousa en 1684 Marie-Anne Gaude de Martainneville.

    Leur fils Louis-Ferdinand, comte de Riencourt, officier au régiment de Piémont, épousa sa voisine Marguerite de Ternisien.

    A la fin du 18ème siècle, François-Ferdinand de Riencourt, premier page de la Petite-Ecurie puis capitaine de cavalerie au régiment du Roi, semble s'être retiré à Vaux pendant la Révolution.

    Une pierre tumulaire de la petite église voisine rappelle qu'il mourut à Vaux en 1800, de même que 2 de ses filles en 1799 et 1816.

    3ème fille, née de son mariage avec Marie-Anne du Croquet de Saveuse, Jeanne-Marie de Riencourt épousa Louis-Marie de Forceville qui vécut jusqu'en 1861 et dut définitivement convertir le manoir en exploitation agricole.

    Vaux-Marquenneville

    de Forceville : de gueules au sautoir d'argent cantonné de quatre merlettes du même.

    Transformé au cours des siècles, la demeure appartient à M. et Perrot

    Vaux-Marquenneville

    ***

    Eglise Assomption de la Sainte Vierge du XVIè

    Vaux-Marquenneville

    en 1858


  • Commentaires

    1
    florent
    Jeudi 6 Septembre à 12:10
    florent

    Bonjour,

    Le corps de ferme ou vécurent les De Riencourt à Vaux n'appartient pas à la famille Boutroy comme noté dans votre article, mais à mes parents Mr et Mme Perrot. La maison est d'ailleurs raccordée par un sous terrain à l'ancien château de Tilloloy (aujourd'hui disparu)

    Les Boutroy sont propriétaire d'un autre corps de ferme qui n'a rien à voir avec les De Riencourt.

     

    Cordialement

    Florent Perrot

      • Jeudi 6 Septembre à 13:16

        Bonjour

        Merci de ces précisions et toutes mes excuses, je rectifie de suite.

        Le but de ce site est d'amener les discussions et de rectifier les erreurs que l'on peut trouver dans les livres ou sur Internet.

        Cordialement

        Rémy Godbert

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :