• Saint-Sauveur

    Saint-Sauveur

    http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=80 

     

    D'argent au louchet de tourbier de sable en pal, accosté de deux briquettes du même enflammées de gueules; au chef d'or chargé de trois canards de sinople en vol.

    ***

    Le blason, de conception moderne, porte en chef trois canards en vol, qui évoquent le marais de la Somme. Le louchet de tourbier et les deux briques de tourbe en flamme rappellent que jusqu'au XIXe siècle, l'extraction de la tourbe, pour le chauffage, procurait un emploi important dans le village.
    (Jacques Dulphy)

    Saint-Sauveur

     

    Fronton de la mairie
    (Photo de J. Dulphy)

     

    Saint-Sauveur

    Autocollant sur un véhicule communal.
    Photo Jacques Dulphy, 2017)

    Saint-Sauveur

    Plaque de rue (photo Remus80)

    ***

    En 1463 Antoine Clabault possédait la terre et seigneurie d'Hédicourt que l'on dit Saint-Sauveur, acquise par son père Pierre.

    Saint-Sauveur

    Antoine Clabault, 17 fois maïeur d'Amiens de 1471 à 1503, statue sur la façade de l'hôtel de ville d'Amiens

    Saint-Sauveur

    Clabault : de sinople à l'escarmouche pommetée d'or

     

    A la fin du XVIème siècle, Jean de Mons, seigneur de La Broye, avait épousé Antoinette Le Mattre, fille de Jeanne Le Berquier, dame d'Hédicourt.

    Au XVIIème siècle lui avaient succédé Jacques de Mons, conseiller au Présidial d'Amiens et son fils Claude (1591-1677), seigneur d'Hédicourt-St Sauveur, trésorier de France et poète.

    Puis un autre Jacques de Mons, chevalier, et son épouse Catherine-Thérèse Guillard de Lannoy.

    Leur fille Agathe de Mons épousa en 1786 en la chapelle du château, Jean-Baptiste Fouache d'Halloy.

    La famille de Mons d'Hédicourt dut conserver le domaine jusqu'au milieu du XIX ème siècle comme en témoignent les nombreuses stèles d'époque Louis-Philippe recueillies lors de la démolition de l'ancienne chapelle funéraire accolée à l'église.

    Saint-Sauveur

    Ecartelé : en 1: famille de Morvillers

    en 2 : famille Clabault

    en 3 : Famille Le Mattre

    en 4 : famille de Mons 

    Saint-Sauveur

    Armoiries sur la chapelle funéraire au cimetière

    Le château fut vraissemblablement élevé dans la première moitié du XVIII ème siècle et fut encadré vers 1840 d'ailes de deux travées en briques.

    Au XIX ème siècle il appartenait à la famille de Tourtier.

    Occupé pendant la dernière guerre et longtemps délaissé par la suite, il était en fort mauvais état lorsque la famille Créton de Limerville en entreprit la remise en état.

    Saint-Sauveur

    (dessiné par O.de Chavaignac pour l'Armorial des As)

    Creton de Limerville : d'azur à la croix engrelée d'argent

     

    Saint-Sauveur

     

    église en 1864. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :