• Rumigny

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    Projet de Jacques Dulphy proposant de reprendre les armes des de Gueulluy, qui furent quand même seigneurs du 16ème siècle à la Révolution.

    Rumigny

     

    La seigneurie relevait de celle de Boves, en 1254 Hugues de Rumigny épousa Ade de Boves.

    Jean d'Ault, prévôt royal, en était le seigneur en 1506.

    Au début du 15ème siècle, il existait un ouvrage fortifié suffisamment important pour que sa prise par les partisans du Dauphin Charles inquiète les Bourguignons qui tenaient Amiens.

    Son rôle se prolongea jusqu'aux guerres de Religion puisqu'en 1590, l'échevinage y faisait encore entretenir une garnison.

    Philippe de Gueulluy acquiert la seigneurie en 1578, appartenant à une famille du Boulonnais, il est grenetier au magasin à sel d'Amiens.

    Rumigny

    de Gueulluy : d'or au chevron de gueules accompagné en pointe d'une aigle d'azur, becquée et membrée de gueules.

    Le château-fort fut rasé sous Henri IV, le seigneur ayant prit parti avec les Ligueurs.

    En 1631, François de Gueulluy fait baptiser sa fille à Rumigny où il meurt en 1660.

    En 1736, Louis-François de Gueulluy se marie avec Marie-Marguerite de Revelois, il est nommé commissaire d'artillerie puis capitaine d'infanterie en 1758.

    Il fait probablement reconstruire le château.

    Rumigny

    Son fils Jean-Baptiste dit le chevalier de Rumigny, lui aussi capitaine au régiment du Roi, est tué devant Grasse en 1761, l'année de son mariage avec Elisabeth d'Ainval.

    Louis-Gabriel, son fils,page de la Reine Marie-Antoinette en 1776, puis capitaine au rgt Royal-Roussillon en 1789, il rejoint l'armée des Princes en 1792.

    Restée à Rumigny, son épouse Marie Hatte de Chevilly se résoud à émigrer à son tour.

    Rumigny

    Hatte de Chevilly : d'azur, à la fasce d'argent accompagnée en chef de trois croisettes ancrées d'or et en pointe d'un lion d'argent coiffé de gueules.

    A son retour 4 ans plus tard, le domaine a subi le sort des biens nationaux; le mobilier a été dispersé et les bois vendus.

    Libérée de la prison où l'a jetée la Terreur, sa belle-mère d'Ainval l'aide à racheter le château et quelques terres.

    Rumigny

    Quant à Louis-Gabriel rentré en 1800, il devient major en 1814 et reçoit en 1819 de Louis XVIII un titre de marquis.

    Elu conseiller général de la Somme, il meurt en 1835.

    Sorti à 17 ans de l'école militaire de Fontainebleau, future Saint-Cyr, Théodore de Gueulluy fait sous l'Empire une brillante carrière, promu colonel en 1814, puis aide de camp en 1818 du duc d'Orléans.

    Hippolyte de Rumigny a épousé en 1819 Caroline Mortier, la fille du maréchal, duc de Trévise.

    A sa mort en 1871, lui succédèrent Marie, la seconde de ses filles et son gendre Félix-Edouard, comte de Sercey qui meurt en 1881.

    Rumigny

    Sa fille Henriette, veuve du vicomte de Butler, rachète le domaine à son frère René, mais le quitte en 1891.

    A sa mort en 1925, elle lègue à son neveu le comte Edouard de Sercey qui y meurt en 1931.

    En juin 1940, le château a beaucoup souffert des combats, éventré par l'artillerie, la grande aile ajoutée par le marquis ne sera pas restaurée, pillé par les troupes et les réfugiés, l'édifice ne conserve que son gros-oeuvre .

    Remis en état à partir de 1955, il ne garde de son décor intérieur que l'élégante rampe en fer forgé du 18ème siècle de son escalier.

    Rumigny

    Le plus vieil édifice dela commune est le manoir du 16ème siècle dont les fenêtres à meneaux sont protégées par d'élégantes grilles en fer forgé.

    Rumigny

     

    Eglise des Saints Innocents

    date de 1628, le choeur a été reconstruit en 1746, le clocher et la façade après 1945.

    Rumigny

    En 1877

    Rumigny

    endommagée en 1940

    Rumigny

    fonts baptismaux


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :