• Rue

     

    Rue

    Le blason de Rue est tantôt dessiné ou blasonné coupé, tantôt dessiné ou blasonné au chef. Bien que la première partition soit celle retenue par l'Armorial de la Somme (1972), la commune de Rue fait aujourd'hui, en abondance, l'usage exclusif d'un blason "au chef".

    D'azur aux trois lettres capitales R, U et E d'or, ordonnées 2 et 1; au chef d’azur à trois bandes d'or et à la bordure de gueules.
    Le chef est aux armes du Ponthieu (avec inversion des émaux azur et or)

    Rue


    Les archives de l'Hôtel-Dieu de Rue montrent plusieurs sceaux de la commune ancienne de cette ville, au XVe siècle, qui présentent ce blason. Au XIVe siècle, le sceau du maire de Rue (érigée ou confirmée en commune en 1210 par Guillaume III de Ponthieu) représentait le maïeur debout armé d'une épée dressée, coiffé d'un casque carré, se défendant d'un écu sans blason et combattant un lion. Une matrice de ce sceau est conservée au musée d'Abbeville, une autre plus tardive au musée d'Amiens. D'après l'Armorial de la Somme, un autre sceau de la même époque aurait porté une aigle au vol abaissé.
    Toujours est-il qu'à la fin du XVe siècle, la commune de Rue, dont le maire utilise toujours un sceau à l'homme debout et armé combattant un lion, fait usage complémentaire d'un contre-sceau orné d'un écu portant le mot "RVE" sous un chef chargé de trois bandes à la bordure, qui est De Ponthieu avec inversion des émaux azur et or.

    Rue

    Ces sceau et contre-sceau apparaissent sous un accord au sujet d'une dîme en 1489. Ce document est conservé aux Archives de la Somme, provenant du chapitre de la cathédrale d'Amiens.
    (Jacques Dulphy)

     

     

    Rue

    Un premier beffroi fut construit en 1214, dès l'achat au Comte de Ponthieu de la charte qui accorde les libertés communales à la population de la Ville de RUE.
    Endommagé au cours des conflits puis reconstruit après la Guerre de Cent Ans, le beffroi actuel présente une partie basse datant du XVème siècle.

    On retrouve le blason sur le beffroi

    Rue

    La chapelle du Saint-Esprit

    Rue

    Construite entre 1440 et 1515, c'est un bijou de l'art gothique flamboyant picard, bâtie afin d'accueillir des pèlerins venus vénérer un crucifix miraculeux venant de Jérusalem trouvé dans une barque qui s'échoua au port en 1101. Elle est décorée d'une dentelle de sculptures décoratives, et comprend de remarquables voûtes élevées, ornées de clés de voute pendantes

    Rue

    Au-dessus du tympan, deux petits animaux tiennent dans leurs pattes le blason.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :