• Rouvroy-en-Santerre

    Rouvroy-en-Santerre

     

    http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=80

    De sable à la croix d'argent chargée de cinq coquilles de gueules.

    Devise: « Ego etiam amavi roboretum » (J'ai aimé ce lieu planté de chênes rouvres).

    ***

    Ce sont les armes de la maison De Rouvroy, qui se fondit et écartela ses armes pour former la famille et les armes des De Rouvroy de Saint-Simon, que relève la commune de Rouvroy-en-Santerre, dont elle est issue.
    Cette illustre maison prétendait être issue des anciens seigneurs de Saint-Simon, branche cadette des comtes de Vermandois, dont un cadet aurait adopté le nom de De Rouvroy au début du XIIIe siècle à la suite d'une alliance.
    "En réalité (écrit Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, tome 6, 1948) la maison De Rouvroy descend bien des comtes de Vermandois mais en ligne féminine et sa filiation prouvée remonte à Mathieu de Rouvroy, dit Le Borgne, chevalier vivant en 1370, seigneur de Saint-Simon par son mariage avec Marguerite, dame de Saint-Simon, héritière de cette maison".
    Le château de Long (80) fut acheté en 1871 par un comte de Rouvroy, Octave De Rouvroy de Fournes, dont la famille, qui s’appelait simplement Rouvroy, avait ses racines dans la bourgeoisie des Flandres et avait reçu de Louis XVIII le titre de comte et l’autorisation de «récupérer» les armes des anciens chevaliers de Rouvroy, sans qu’on lui contestât ce droit.

    Rouvroy-en-Santerre

    Armes des Rouvroy sur le fronton du château de Long


    Octave de Rouvroy avait fait sculpter, avec quelque prétention, ces armes au fronton du château à côté de celles de son épouse, où elles sont encore. Son fils René revendit le château en 1916. Deux autres communes de Picardie, au moins: Saint-Simon (02) et Montescourt-Lizerolles (02) ont pris les armes des De Rouvroy, sans modification.
    La devise de Rouvroy-en-Santerre, "Ego etiam amavi roboretum" (J'ai aimé ce lieu planté de chênes rouvres) a été composée en 1913 par Georges Billoré, instituteur, auteur d'une monographie de la commune primée et conservée à la société savante des Antiquaires de Picardie, à Amiens.

    ***

    Eglise Saint Martin

    détruite pendant la Première Guerre mondiale et reconstruite entre les deux guerres

    Rouvroy-en-Santerre

    En 1877, bibliothèque municipale d'Abbeville.

    .

    Rouvroy-en-Santerre

    Rouvroy-en-Santerre

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :