• Quevauvillers

    La commune ne possède pas de blason.

     

    la commune ne reconnaît, ni n'a reconnu, ni ne porte de blason. Celui-ci est celui d'une famille de Quevauvillers, qui n'a par ailleurs jamais été seigneur du lieu. (Jacques Dulphy)

    Quevauvillers

     

    armes fausses 

     

    Projet de Jacques Dulphy sur un dessin de Daniel Juric

    Armes en partie parlantes (quevau : cheval en picard), ce qui associe aussi l'idée d'un ancien relais de poste à diligences, avec trois besants extraits des armes figurant sur le sceau du chevalier Jehan de Kevauviller en 1329, les couleurs sont empruntées aux armes de la maison Tyrel de Poix qui tint la seigneurie.

    Quevauvillers

     

     

     

    Quevauvillerscliquer pour agrandir

    Entrée du château et Halle 1877. 

     

     

    Quevauvillersde nos jours

     

    Il existait à Quevauvillers 2 seigneuries qui possédaient chacune un château.

    Celui qui appartenait au 16ème siècle à la famille d'Estrées et qui passa ensuite successivement par mariages aux de La Rue (16ème et 17ème), aux Crény (18ème), situé vers Courcelles, a totalement disparu.

    Le second, mentionné en 1220 appartenait aux Tyrel de Poix jusqu'en 1417 où Philippe Tyrel vendit la seigneurie aux de Cayeu, d'où elle entra par alliance dans la famille de La Tramerie.

    En 1543 Jeanne de La Tramerie l'apporta en mariage à Charles de Gomer, seigneur de Cuignières en Beauvaisis.

    Le château est daté de 1647, il est l'oeuvre de François de Gomer (1603-1671), il épousa en 1629 Marie de Maulde.

    Quevauvillers

     

    A.Froidure

    De Gomer : d'or, au lambel d'azur en fasce, accompagné de sept merlettes de gueules.

     

    Quevauvillers

    Blason sans le lambel sur un vitrail de l'église

    Louis de Gomer (1669-1746) le modifia et l'agrandit en 1720 puis en 1732, il participa également à la construction de l'église voisine, il meurt en 1746 et inhumé dans la chapelle.

     

    Son fils François-Charles (1704-1751) contracta une brillante alliance en 1717 avec Gabrielle de Mornay-Montchevreuil.

    Son second-fils Louis-Gabriel de Gomer, né en 1718 à Quevauvillers,fera une brillante carrière dans l'armée, inspecteur général de l'artillerie, maréchal de camp (général), nommé en 1774 commandant de l'école d'artillerie de Douai où il rédige sa théorie sur les mortiers qu'il fait dûment expérimenter, il meurt en 1798.

    Charles-Gabriel (1735-1800), fils de François-Charles, officier aux Gardes françaises, épousa en 1761 Marie-Josèphe Pingré sa voisine de Fricamps.

    Quevauvillers

    Pierre tombale de Marie-Josèphe Pingré dans la chapelle de l'église

    Né en 1762 Alexandre de Gomer, officier de cavalerie, épouse Reine Jolly de la Vieuville, en 1817, 2 ans après Waterloo, il héberge quelque temps les services de la préfecture.

    Quevauvillers

    Pierre tombale de la famille de Gomer

    A sa mort en 1842, le château perd sa vocation résidentielle et ne la retrouva seulement en 1876 lorsque Paul de Gomer en hérite.

    Occupé par les armées  alliées en 1914-1918 puis par les aviateurs allemands de la base de Croixrault en 1940-44.

    Le domaine est remis en état par le dernier comte de Gomer et sa fille Marie-Gabrielle, comtesse de Percy.

     

    Quevauvillers

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :