• Poix de Picardie

    Ancienne armes de la famille des sires de Poix

    Poix de Picardie

    De sable à trois aiglettes d'or ayant leurs ailes étendues, posées deux et un .

    Poix de Picardie

    Bien que la commune ai choisi en 1971 de relever le blason de l'illustre Famille des Tyrel de Poix dont elle est le berceau, il semble que depuis les années 90, elle se soit accomodée d'un nouvel écu : d'azur à la tour d'or, accostée de deux croisettes recroisettées au pied fiché d'or.

    Poix de Picardie

    Variante avec épées basses d'argent garnies d'or

    Poix de Picardie

    Le blason des Tyrel de Poix (de gueules à la bande d'argent accompagnée de six croisettes recroisettées et fichées d'or) est, pour autant, toujours visible sur les panneaux de l'Office de tourisme local; mais les enveloppes de mairie ont porté, des années 1990 au début des années 2000: "d'azur à la tour d'or maçonnée et ouverte de sable, accostée de deux croisettes recroisettées au pied fiché d'or", surmonté de la devise latine: "Et Semper Manet" (Elle reste toujours).

    Poix de Picardie

    Ces croisettes, inspirées des armes des Tyrel, d'abord peintes de sable (à enquerre) puis d'argent, sont elles-mêmes devenues au fil des années... deux épées basses d'or, qu'on trouve aussi parfois garnies d'argent ! Ce "nouveau" blason a accompagné la mode des pin's; pin's commerciaux sur lesquels il s'est reproduit, alors, à peu près tout et n'importe quoi en France en matière d'héraldique municipale.

    Depuis lors, à Poix, la rigueur héraldique ne s'est, semble-t-il, jamais rétablie. Dommage pour un bourg aussi chargé d'Histoire que l'est le vieux Poix, dont les seigneurs portaient au Moyen âge le titre de princes .
    (Jacques Dulphy)

    Poix de Picardie

    Blason des Tyrel de Poix : de gueules à la bande d'argent, accompagnée de six croisettes recroisettées et fichées d'or, posées trois et trois.

    Devise : SINE TIMORE (Sans Crainte)

    Poix de Picardie

    On retrouve ce blason sur le bâtiment de la Justice de Paix depuis le Second Empire, avec une couronne murale de quatre tours.

    Poix de Picardie

    L'église paroissiale Saint-Denis de Poix-de-Picardie est assise pittoresquement sur Montcille (Ainsi nommé parait-il, parce qu'il était situé à l'emplacement d'un temple dédié à Mercure) dominant la ville qu'elle semble protéger. On y accède par la rue Porte-Boiteux, par une rampe et des marches aboutissant à l'ancien château, dont la chapelle est devenue l'église du prieuré Saint-Denis, fondé par Gauthier Tyrel III vers 1118.

    En 1346, trois jours avant la Bataille de CrécyEdouard III d'Angleterre brûla la ville et l'église.

    En 1358, les Jacques occupèrent une partie du château et l'incendièrent.

    Reconstruites, la ville et l'église sont à nouveau brûlées en 1472 par Charles le Téméraire.

    Poix de Picardie

    L'église actuelle fut reconstruite, dans la "baille" du château des princes de Poix, selon les plans de Jean Valon, architecte, à la demande de Jean VIII de Créqui, et embellie par le Cardinal Antoine de CréquyÉvêque d'Amiens. Seule la base du clocher du XIIe siècle et le pan de mur servant de contrefort qui lui fait suite paraissent avoir subsisté de l'ancien état des choses.

    Poix de Picardie

    Commencés en 1538, le chœur et le transept du nouvel édifice sont terminés en 1540.

    En 1698, la tempête arracha la porte du clocher, puis ce fut l'inondation de 1702 par suite d'un orage et en 1707 l'incendie.

    Le 14 septembre 1792, l'église fut fermée. Pendant la Terreur, elle fut transformée en entrepôt, puis en étable à bœufs.

    Le 7 thermidor de l'an X, l'église fut rendue au culte sous le vocable de la Sainte-Vierge.

    Elle fut restaurée au XIXe siècle.

    L'édifice fut classé au titre des monuments historiques en 1910.

    Bombardée en 1940, sa restauration ne fut terminée qu'en 1956 pour le chœur et le transept et en 1962 pour la nef. (Wikipedia)

    Poix de Picardie

    Clé pendante avec les armoiries des De Créquy.

    Poix de Picardie

    D'or au créquier de gueules.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :