• Pierrepont sur Avre

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    Depuis le 1 janvier 2019, la commune a fusionné avec ses deux voisines de Contoire et d'Hargicourt pour former la nouvelle commune de Trois-Rivières.

    Projet de blason proposé par Jacques Dulphy à partir des armes de la famille d'Ailly avec un pont de pierre symbolisant le nom de la commune.

    Pierrepont sur Avre

    Le premier seigneur connu est Raoul de Vermandois en 1150.

    Après sa mort en 1152, son fils et ses deux filles possédèrent le domaine, l'un deux vendit la terre en 1183 à Simon Despréaux, sire de Raineval.

    Pierrepont sur Avre

    Sires de Raineval : d'or, à la croix de sable chargée de cinq coquilles d'argent

    Puis au 13ème siècle à Jean Despréaux

     Sa fille en épousant Baudouin d'Ailly au début du 15ème siècle, fit passer la seigneurie dans la maison des Vidames d'Amiens.

    Pierrepont sur Avre

    d'Ailly : de gueules, à deux branches d'alisier d'argent passées en double sautoir, au chef échiqueté d'azur et d'argent.

    Il y avait un château-fort établi au confluent des rivières d'Avre et des Trois-Doms, autour duquel se trouvaient des fossés profonds et remplis d'eau, il n'existe plus.

    En 1484, Jean d'Ailly, son petit-fils, vendit à Charles de Gaucourt.

    Pierrepont sur Avre

    de Gaucourt : d'hermine à deux bars adossés de gueules.

    Nous la retrouvons en 1503, dans les mains de Waleran d'Ongnies.

    Puis en 1507 dans celles d'Antoine de Mailly .

    Pierrepont sur Avre

    de Mailly : d'or à trois maillets de sinople

    En 1567, le cardinal de Créquy et en 1577, Charles de Créquy, prince de Poix.

    Ce dernier vendit en 1586 à Nicolas de Hangest, seigneur de Malpart.

    Pierrepont sur Avre

    d'argent, à la croix de gueules chargée de cinq coquilles d'or

    Beaucoup plus tard, la seigneurie appartint à François-Marie d'Hautefort puis à son neveu, Emmanuel, marquis d'Hautefort.

    Pierrepont sur Avre

    d'Hautefort : d'or à trois forces de sable, posées en pal 2 et 1.

    Enfin en 1771, à Louis-François-Gabriel, comte de Clermont-Thoury qui fut le dernier seigneur.

    Pierrepont sur Avre

    de Clermont-Thoury : de gueules, à deux clés d'argent, posées en sautoir

    A la fin de la Première Guerre, le village est considéré comme détruit. 

                                                                     ***

                                          Eglise de l'Assomption de la Sainte-Vierge

    Reconstruite de 1850 à 1859, elle subit d'importants dommages lors de la Première Guerre et sera restaurée après. 

    Pierrepont sur AvrePierrepont sur Avre

    EN 1909

    Pierrepont sur Avre

    Endommagée en 1918

     

                                                                         *

                                                     Chapelle Saint Riquier

    Annexe de Pierrepont, renfermait un couvent des Cordeliers  dont la fondation en 1479 est due à Jean III de Mailly, dont plusieurs membres de cette famille y furent inhumés.

    Une plaque mortuaire du comte de Mailly a été retriuvée dans les décombres et restaurée

    La chapelle de Saint Riquier est le seul témoin avec les restes des murs et le portail.

    La chapelle actuelle a été reconstruite en 1930 par la famille Branche, après avoir été détruite en 1918, une crypte comporte les cercueils de la famille Branche, propriétaire depuis le 19ème siècle.

    Pierrepont sur AvrePierrepont sur Avre

    Pierrepont sur Avre

    Pierrepont sur Avre

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :