• Orival

    Ancienne commune, devenue commune associée d'Hornoy-le-Bourg en 1972.

     

    Dès 1160, il y eut une famille d'Orival paraissant d'ancienne chevalerie. 

    Fille d'Henri Le Cornu, seigneur d'Orival, Jeanne Le Cornu épousa en 1400 Jacques de Riencourt, dont les descendants allaient garder la terre pendant près de Quatre siècles.

    Fils d'Adrien, reconnu noble en 1573, François de Riencourt reçut en 1573 de la princesse Marie de Lorraine la charge de gouverneur du duché d'Aumale, il épousa Diane de Mailloc qui fut inhumée en 1638 à Orival, comme le furent ses successeurs jusqu'à la Fin de l'ancien régime.

    Son fils François épousa en 1626 Catherine de Senemont, fille du seigneur de Monsures.

    Son petit-fils épousa en 1642, à Brocourt, Marie de Moreuil.

    Vinrent ensuite Jean-Augustin de Riencourt, allié en 1683 à Marie Anne Desfriches de Brasseuse.

    Orival

    de Riencourt D'argent à trois fasces de gueules frettées d'or.

     

    Charles-François de Riencourt épousa Marie d'Angennes, il fit une brillante carrière militaire et obtint l'érection en marquisat de sa terre dans laquelle il se retira et mourut en 1771, à l'âge de 86 ans, il fit embellir l'intérieur du château dans les années 1760.

    Son successeur fut son petit-fils Charles-Olivier de Saint-Georges, marquis de Couhé-Vérac qui continua l'embellissement et dota l'église d'une relique de la Vraie Croix, lieutenant général du Poitou et colonel des grenadiers de France, le marquis de Vérac (1743-1828) mena une brillante carrière diplomatique, il épousa en 1760 Marie-Charlotte de Croÿ (décédée en 1779).

    Orival

    de Saint-Georges : d'argent à la croix de gueules

    devise : Nititur Per Ardua Virtus

    A la Révolution il partit pour l'émigration et son château fut déclaré bien national  et adjugé à des récupérateurs de matériaux, le 18 thermidor an III la municipalité dénonça, sans résultat, les acquéreurs de l'émigré Vérac qui arrachaient les arbres et démolissaient le château.

    Ce château devait remonter au XVIème siècle et avait été agrandi dans la première moitié du XVIIème.

                                                                          *

                                                            Eglise Notre-Dame

    L'ancienne fut détruite lors de la bataille du Liger en juin 1940, la nouvelle date de 1954.

    Dans l'ancienne, il y avait trois pierres tombales de la famille de Riencourt.

    Orival

    en 1876.

    Orival

    Orival

    Eglise actuelle


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :