• Mesnil-Bruntel

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    Projet de blason proposé par Jacques Dulphy, écartelant les armes de la famille d'Auxy et celles des de Blécourt

    Mesnil-Bruntel

     

     

    A reçu ce nom distinctif de son château de Brunnetel et s'est formé des ruines de l'ancien village d'Emme ruiné au XIIIème siècle.

    Le village actuel n'est donc pas le bourg d'origine. Bruntel correspond à la seule ferme isolée qui demeure à l'extérieur du village. Ce lieu-dit correspond au château de Brunnetel .

    En 1214, il est fait mention de Robert de Mesnil (Roberti Magni de Mesnilio), dont les armes sont inconnues.

    En 1230 Hadwige de Hardecourt, mère de Gautier de Hardecourt, abbé du Mont-Saint-Quentin à Péronne, donne des biens considérables situés au village d'Emme, c'est la dernière fois que les archives font mention de ce village.

    En 1301, Jean Crau, chevalier de Bruntel.

    Une branche de la maison d'Auxy s'implante au XVème siècle et ne dure que pendant un peu plus d'un siècle, Antoine 1er d'Auxy de la Tour Brunetel, dit Turquet d'Auxy,bâtard de Jean IV d'Auxy ou issu d'un second mariage, fonde la branche, il a épousé Antoinette de Bruntel en seconde noces en 1511, il meurt en 1515.

    Mesnil-Bruntel

    d'Auxy : échiqueté d'or et de gueules 

    Son fils Antoine II, issu du premier mariage, lui succède.

    Puis son frère Antoine III, issu du second mariage, qui épousa Anne de Miremont .

    Leur fille Jehanne d'Auxy épousa en 1573 Antoine de Blécourt, seigneur de Bethencourt.

    Mesnil-Bruntel

    de Blécourt : de gueules au lion d'argent

    Decagny dit que dans l'ancienne église, il a vu une pierre tombale, en bas du choeur, avec figure et armoiries effacées en partie, c'était celle de Jehanne d'Auxy-Bruntel, dame de Bethencourt, décédée en son château de Bruntel le 13 août 1633.

    Ce fut sans doute la dernière vraie chatelaine, le château ayant été pris par les troupes epagnoles de Jean de Werth en 1636, ne laissant que des ruines.

    * La forteresse, l'une des plus importantes du pays était située au nord du Mesnil, vers Doingt-Flamicourt, on y arrivait par une belle avenue qui conduisait de la chapelle d'Emme j'usqu'au bord de la Somme. Les anciens chatelains étaient assez puissants pour faire la guerre aux seigneurs du voisinage, c'était encore un poste redoutable au XVIIème siècle, les Espagnols l'assiège le 30 juillet 1636 et l'emporte d'assaut.

    Après ce désastre, il ne parait pas s'être relevé de ses ruines.

    Au XVIIIème siècle, le domaine appartient à de nombreux "seigneurs" qui ne s'y sont pas attaché et qui n'y résidaient pas comme les d'Harcourt puis les Boisgelin, les Beaumont, les Noailles....et enfin les de Nicolay qui vendirent en 1854.

                                                             *

                                                 Eglise Saint-Médard

    L'ancienne église dont le choeur paraissait ancien mais le reste datait de 1767

    détruite pendant la Première Guerre avec le village.

    Mesnil-Bruntel

    En 1875 

    Mesnil-Bruntel

    1914

    Mesnil-Bruntel

    Mesnil-Bruntel

    Mesnil-Bruntel

    reconstruction 1922-1924


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :