• Maizicourt

    La commune ne possède pas de blason.

     

    Projet de blasonnement soumis par Jacques Dulphy, resté sans suite...reprenant le lion de gueules des de La Houssoye (en version léopardé) associé à une moucheture d'Hermine.

    Maizicourt

                                       

    * Il existait deux fiefs principaux, le premier relevait d'Auxy, par conséquent du Ponthieu, et avait pour titulaire au XIIIème siècle un certain Adrien de Mencicort.

    Passé vers 1380 à Henri Quiéret.

    Il comportait au XVIIIème siècle une maison seigneuriale accostée d'une haute tour de pierre.

    * Quant au second, il relevait de Gézaincourt, c'est en ce fief qu'en 1420, Jeanne d'Occoches épouse de Florimond de Brimeu, sénéchal de Ponthieu, déclarait posséder un manoir à Mésicourt. 

    MaizicourtMaizicourt

     

    De Brimeu : d'argent à trois aiglettes de gueules

    d'Occoches : d'argent à la fasce de gueules surmontée de trois coqs de sable, membrés, becqués et couronnés de gueules. 

     

    En 1450, il échut par héritage à Jean de La Houssoye, neveu de Jeanne d'Occoches, dont la famille allait le conserver pendant plusieurs siècles.

    Maizicourt

    De La Houssoye : d'argent coupé d'azur au lion de gueules, brochant sur le tout, couronné et lampassé d'or.

     

    Cité en 1484, Adrien de La Houssoye, écuyer, gentilhomme ordinaire servant à la bouche du Roi, épousa Marguerite de Rubempré et dut faire relever le manoir ruiné par la guerre de Cent-Ans.

    Son petit-fils François figura en 1557 parmi les gentilhommes de la Prévôté du Vimeu, et son arrière petit-fils Jean épousa sa voisine Marie de Boubers-Bernâtre.

    A Louis de La Houssoye, qui reçut de Barbe de Boffles la seigneurie de Neuvillette, succédèrent Jean qui épousa Marie de Saint-Blimont, puis son fils Jean (mort en 1687) vicomte de Maizicourt.

    Nicolas de La Houssoye, capitaine de carabiniers mourut en 1709 tué à Neerwinden, laissant ses biens à son cousin Louis-François, seigneur de Neuvillette et Gouy, capitaine de cavalerie, qui mourut précipitamment 5 ans plus tard.

    Le château fut construit par Nicolas-François de La Houssoye sur les fondations de l'ancien château-fort.

    Maizicourt

    Egalement prénommé Louis-François, son fils ainé, fut reçu en 1720 page du Roi en sa Grande Ecurie, il eut 7 enfants de son mariage avec Charlotte d'Urve.

    Des revers de fortune assez graves contraignent ces derniers à se défaire de la seigneurie, acquise par Pierre Langlois de Beaufresne puis revendue en 1781 à Jean-Baptiste-Gabriel Lesenne, conseiller du Roi et procureur à Doullens, qui ne la garda que deux ans.

    Revendue à Louis-Henri Brunel d'Horna, retiré à Maizicourt en 1791 puis incarcéré à Bicêtre trois ans plus tard, il cherche à louer le domaine qu'il donne finalement en 1811 à sa fille adoptive à l'occasion de son mariage avec Charles de La Chouquais, magistrat caennais.

    Joanna Mellier achète le château en 1845, peu avant d'épouser Pierre Acquet de Férolles, qui meurt prématurement en 1862.

    Ils ont fait ajouter leurs armoiries sur le fronton.

    Maizicourtcliquer pour agrandir

     

    Maizicourt

    Acquet de Férolles : de sable, à trois paniers ou seaux d'or posés deux et un.

     

    A nouveau mis en vente, il est acquis en 1873 par Jules Trogneux dont la famille le gardera jusqu'en 1963.

    Au terme de douze ans d'abandon, il est adjugé en 1989 à M. et Mme Guévenoux qui le restaurent et créent tout autour l'un des plus beaux jardins de la région.

    Maizicourt

    église Notre-Dame en 1865.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :