• Louvencourt

    Louvencourt

     

     http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=80 

    d'azur semé de billettes d'or, à la bande d'argent brochante et chargée de trois molettes de gueules.

    Création Claude Songis.
    Adopté en mai 2010.

    Louvencourt


    La commune utilisait depuis plusieurs années, sans délibération, un blason identique à celui de la famille De Louvencourt en sa façon moderne.

    Louvencourt

    d'azur à la fasce d'or chargée de trois merlettes de sable, accompagnée de trois croissants.

    Le même blason avait déjà été adopté en 1972, avec l'autorisation des représentants actuels de la famille, par la commune de Blangy-Tronville, dans le même département.

    En 2010, le conseil municipal et le maire de Louvencourt ont choisi d'adopter pour la commune un blason officiel, et original. Ils confiaient la mission d'étudier la possibilité d'autres armes à Claude Songis (de Buigny-Saint-Maclou, 80)

    Ce blason, adopté par le conseil municipal, a été présenté à la population en mai 2010. Il reprend à l'identique les armes de Charles de Lestocq, écuyer, seigneur de Louvencourt, conseiller du roi, contrôleur général des finances, suivant la déclaration de sa veuve Charlotte Le Caron à l'armorial de Charles d''Hozier ;

    Louvencourt


    La commune a choisi pour tenir son nouveau blason deux supports "parlants": deux louves de sable, allusion aux armes des Louvencourt anciennes, qui étaient trois têtes de louves.

    Louvencourt

     

    De Louvencourt ancien : d'argent à trois têtes de loup arrachées de sable.

     

    A été ajoutée sous le blason la devise: "omni fidelis".
    (Jacques Dulphy)

     

    Historique

    Il existait au Moyen-Age un château fortifié appartenant à la famille de Louvencourt.

    Charles de Louvencourt était maïeur d'Amiens en 1567.

    Au début du règne de Louis XV, Charles-Antoine de Lestocq est seigneur de Louvencourt, il occupait la charge de trésorier de France, c'est à lui que l'on attribue généralement la construction du château, voisin de l'église dont le clocher porte la date de 1740.

    Louvencourt

    église en 1874

    Il est plus raisonnable cependant de voir en lui l'auteur des dépendances et des murs qui s'ordonnent autour d'une longue avant-cour.

    Louvencourt

    L'actuel corps de logis serait plutôt l'oeuvre de son fils Nicolas-Charles, capitaine d'infanterie au régiment de Mailly et chevalier de Saint-Louis, il épousa Marie-Jeanne Demazures de Florimont en 1753, il fixa sa résidence habituelle à Louvencourt où il fut inhumé en 1777 sous une grande pierre gravée du choeur de l'église.

    Sa fille Marie-Victoire épousa Jean-Jacques-Guislain du Val de Nampty, son voisin de Bus-les-Artois.

    Son fils Charles-René-Victoire-Damien mourut à Louvencourt en 1817.

    Héritière du domaine Angélique de Lestocq l'apporta en mariage à Antoine Serpette de Berseaucourt.

    Leur fils Edouard fut maire de la commune, avec son épouse Léontine de Valicourt, ils parrainèrent la cloche de l'église.

    Georges Serpette de Berseaucourt leur succéda et mourut en 1897.

    Le domaine est entré par alliance dans la famille de Thélin.

    Le château a subi des dommages en 1914-1918, il fut occupés par les troupes alliées.

    Les propriétaires actuels sont M. Le Sellier de Chezelles et son épouse, descendante de la famille de Lestocq.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :