• Lincheux

    Ancienne commune Lincheux-Hallivillers, devenue commune associée d'Hornoy-le-Bourg en 1972.

     

    Guy de Lincheux possédait la terre vers le milieu du 12ème siècle, puis son fils Jean cité en 1166, leurs successeurs portèrent le nom jusqu'en 1240.

    En 1402 on trouve Philippe de Fricamps puis Jean Bertin originaire de Guerbigny à la fin du 15ème.

    Lincheux

    de Bertin : losangé d'argent et de gueules.

    A Jean Bertin, seigneur de Lincheux en 1507,  succède Adrien, maréchal des logis d'une compagnie d'armes des Ordonnances du roi.

    On attribue la construction de l'ancien château à cette famille, construit en briques avec tours et donjon, murs fortifiés, fossés et pont-levis.

     Sa fille Marie Bertin épouse Antoine Clabault, seigneur de Vaux-les-Amiens et Vercourt, issu d'une ancienne famille de maïeurs d'Amiens.

    Lincheux

    Clabault : de sinople à l'escarboucle pommelée d'or, au franc quartier de sable à la croix ancrée d'argent.

    La cloche de l'église paroissiale portait la mention "L'an MDC LXXII fut faite par Antoine Clabault"

    En 1547 sa fille Jeanne Clabault épouse Flour d'Ardres, sieur de Crésecques, capitaine d'Abbeville l'année suivante puis colonel du régiment de Picardie en 1555.

    Lincheux

    d'Ardres : d'argent à l'aigle bicéphale de sable, armée et becquée de gueules.

    En 1611, le mariage de Françoise d'Ardres avec Philippe de Biencourt, seigneur de Poutrincourt, capitaine de cavalerie, fit entrer Lincheux dans cette famille qui conservera plus de deux siècles l'important domaine agricole, sans jamais habiter le château.

    Charles-Nicolas de Biencourt, le fils de Louis-Charles marquis de Poutrincourt et baron de Meisnières, vendit le domaine en 1818 et mourut célibataire en 1833 à Mesnières.

    Lincheux

    de Biencourt : de sable, au lion d'argent armé et lampassé de gueules, couronné d'or.

    Démoli peu après, vers 1840, le château n'est connu qu'à travers plusieurs dessins des Duthoit, avec une façade Renaissance ornée d'arabesques, de médaillons et de bustes sculptés avec goût et élégance.

    Lincheux

    Quelques uns des médaillons sauvés de la destruction servirent à orner la façade du prebytère construit sur les fondations du château, ils ont malheureusement disparus en 1895, vendus par la commune à des antiquaires.

                                                                *

                                             Eglise Saint-Pierre

    Début du 16ème siècle, la nef a été reconstruite en 1885.

    Lincheux

    en 1876, avant la reconstruction de la nef.

    Lincheux

    Lincheux

    photo: Pierre Deroletz

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :