• Le Quesnel

    La commune ne possède pas de blason officiel

    Le Quesnel

    Château vers 1830

     

    Possession au XIIème siècle d'une famille chevaleresque du Quesnel.

    Au XVème on trouve les Riencourt puis les Gand, la seigneurie échut au XVIème à Jean Le Fèvre , seigneur de Caumartin en Ponthieu, qui acheta en 1569 la charge de général des finances en Picardie.

    A la fin du siècle Renée Le Fèvre de Caumartin l'apporta en mariage à Jérôme Le Maistre de Bellejamme, conseiller au Parlement de Paris.

    Louis Le Maistre, leur fils, fut intendant de Picardie en 1636, il vit l'année suivante sa seigneurie érigée en châtellenie, et entra au Conseil d'Etat.

    Son fils Jérôme délaissa ses terres picardes pour le Parlement de Paris et son petit-fils Henri-Louis finit par se défaire du Quesnel en 1733.

    Jean Le Fort, l'acquéreur, avait épousé en 1700 Marie Damien, la fille du seigneur d'Acheux, négociant amiénois, il avait été reçu en 1732 secrétaire du roi en la grande chancellerie.

    Après sa mort en 1751, son fils Jean-Baptiste-Barthélémy Le Fort fit construire le château actuel, daté de 1753, il meurt en 1767.

    Le Quesnel

    Le Quesnel

    En 1806 Marie-Charlotte Le Fort du Quesnel épousa Alexandre, vicomte Blin de Bourdon qui fit une belle carrière politique sous la Restauration et la Monarchie de juillet.

    Leur fils Charles (1810-1869) s'y installa et fit transformer le château en 1853, il se maria avec Louise-Françoise Lefebvre de Wadicourt.

    Le Quesnel

    Ensuite dès 1858, Elise Blin de Bourdon fait reconstruire l'église qui sera terminée en 1861.

    Le Quesnel

     

    Raoul Blin de Bourdon (1837-1940) joua comme son grand-père un rôle politique de premier plan, député en 1872 puis secrétaire de l'Assemblée Nationale.

    Pendant la Première guerre mondiale, le château fut occupé dès le 31 Août 1914 par un Etat-Major allemand puis endommagé par les bombardements et saccagé par les troupes.

    Le vicomte Blin de Bourdon marié en 1890 avec Adèle Desfriches-Doria, sa voisine de Cayeux en Santerre, fit restaurer le château et le laissa à sa fille, la comtesse de Lussac.

    A nouveau occupé au cours de la dernière guerre, puis longtemps resté inhabité il fut vendu en 1985.

    Il est aujourd'hui à l'abandon.

    Détruit par un incendie en décembre 2018.

    Le Quesnel

    *

    Le Quesnelcliquer pour agrandir

    Armoiries des Blin de Bourdon sur la façade de l'église

    Le Quesnel

    D'argent à trois trèfles renversés de sable 2 et 1, surmontés de trois merlettes du même rangées en chef.

     

    Chapelle Notre-Dame Auxiliatrice construite au début du 19ème siècle.

    Le Quesnel

    Le Quesnel

     

    armoiries sur un des vitraux : à gauche celles des Blin de Bourdon

                                                à gauche celles de Louise-Françoise Lefebvre de Wadicourt

                                                épouse de Charles Blin de Bourdon 

      

    Le Quesnel

     

    d'azur, à la fasce d'argent accompagnée de trois étoiles du même


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :