• Hautvillers-Ouville

     

    Hautvillers-Ouville

     

    http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=80

     D'azur au chevron d'argent chargé d'une fleur de lis au pied nourri de gueules en chef et de deux étoiles du même en flancs, accompagné en chef de deux glands feuillés de deux pièces d'or et en pointe d'une tête de loup arrachée d'argent et lampassée de gueules.

    *** 

    Le blason de la commune d’Hautvillers-Ouville a été adopté à l’unanimité du conseil municipal, lors de sa réunion du mardi 21 mai 2019, sur la proposition du maire Jean-Claude Buisine, suivant un projet sollicité auprès de Jacques Dulphy et dessiné par Daniel Juric.
    Ce blason associe, en parties, les armes de familles ayant possédé au cours de l’Histoire les domaines d’Hautvillers, d’Ouville et de La Triquerie. Ce sont les familles: Duchesne de Lamotte (seigneurs d’Hautvillers au XVIIIe siècle, dont le blason "aux trois glands" est repris par la commune voisine de Lamotte-Buleux et (De) Ternisien d’Ouville, dont étaient issus les seigneurs d'Ouville au XVIIIe siècle également.

    Hautvillers-Ouville

    Duchesne de Lamotte : d'azur, à un chevron d'or accompagné de trois glands du même.

    Hautvillers-Ouville

    De Ternisien : d'argent aux trois fleurs de lys  au pied nourri de gueules, accompagnées de trois étoiles du même, mal ordonnées.


    Une tête de loup rappelle que le domaine de La Triquerie appartenait à des lieutenants de louveterie réputés aux XVIIIe et XIXe siècles, notamment les Du Maisniel d'Applaincourt, puis les de Louvencourt. Sur la sépulture de la famille de Louvencourt, au cimetière d’Hautvillers, sont d'ailleurs sculptées dans un médaillon de marbre blanc, les armes anciennes et parlantes de cette famille, avec trois têtes de loups. Une rue du village est dédiée à Alof de Louvencourt, inspecteur des Finances et chargé de mission à la Direction du commerce extérieur décédé en 1989. (Jacques Dulphy)

    Hautvillers-Ouville

    Hautvillers-Ouville

    de Louvencourt : d'argent à trois têtes de loups arrachées de sable.

    *

    La mention la plus ancienne d'Hautvillers, fréquemment nommé Ouvillers jusqu'au XVIIIe siecle apparaît sous la forme d'Altus villaris dans un dénombrement présenté par l'abbaye de Saint-Riquier à l'empereur Louis Ier le Pieux en 831. Le hameau d'Ouville a toujours été rattaché au bourg principal.
    La seigneurie d'Hautvillers relevait des châtelleries de Domvast et de la Ferté-lés-Saint-Riquier. Le premier seigneur connu semble être François Adolphe de Monsures, écuyer ordinaire de la petite écurie du roi en 1693. En 1763, la seigneurie appartenait au chapitre collégial Saint-Vulfran d'Abbeville.
    Comme la plupart des villages alentours, Hautvillers-Ouville fut pillé en 1475 par les Français qui poursuivaient les troupes du Duc de Bourgogne, puis incendié lors de la guerre de Trente ans, en août 1636, par les Espagnols que conduisaient le redoutable capitaine Jean de Vert.

    En 1605, un certain Oudart Lescuier vendit la terre de La Triquerie, à Ouville, à Pierre du Maisniel, seigneur d'Epaumesnil qui avait épousé en 1581 Marie Flourie dame d'Applaincourt.

    Ses successeurs, tous prénommés Pierre, la conservèrent pendant 350 ans, c'est à dire 10 générations.

    La maison qu'il avait fait construire dut cependant disparaître en 1635 lorsque les Espagnols mirent le Ponthieu à feu et à sang.

    C'est à Pierre V du Maisniel d'Applaincourt, vicomte de Grandsart, que l'on attribue la construction du château actuel, après 1722, date de son mariage avec sa voisine Catherine Tillette de Buigny.

    Hautvillers-Ouville

    Dessin L.Gillard (bibliothèque municipale d'Abbeville)

    Pendant la dernière guerre, le château fut réquisitionné par les forces aériennes allemandes basées à l'aérodrome d'Abbeville et affecté au logement des officiers.

    Les troupes américaines leur succédèrent en 1944.

    Très éprouvé, l'édifice échut au comte Alof de Louvencourt, neveu du dernier comte d'Applaincourt mort en 1951, qui fit procéder aux réparations.

    Propriété actuelle du comte Asselin de Louvencourt et de son épouse née Béatrice de Nadaillac.

    Hautvillers-Ouville

    château actuel (photo Jean-Noël Marchiset)

    Hautvillers-Ouville

    Sépulture Duchesne de Lamotte au cimetière

    *

    Eglise de l'Assomption de la Sainte Vierge

    XVIème siècle

    Hautvillers-Ouville


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :