• Hallencourt

    Hallencourt

    http://armorialdefrance.fr/ 

     

    D'argent à la bande de sable côtoyée de deux cotices de même; au chef d'azur chargé de Trois bandes d'or et à la bordure de gueules.

     

    Armes des anciens seigneurs de Hallencourt, avec le chef aux armes du Ponthieu.
    "Ainsi qu’il est représenté sur le fronton de la mairie (fin du XIXe siècle) et sur celui de la salle des fêtes, le blason d’Hallencourt, qui reprend celui de la famille du même nom, ne porte pas de chef.

    Hallencourt

    Le chef de Ponthieu, comté de Picardie auquel Hallencourt était historiquement attaché, et donc le nouveau blason d’Hallencourt, sont entrés dans l’usage dans les années années 1960. Ils figurent ainsi dans l’officiel Armorial de la Somme de 1972. Le blason de la famille d’Hallencourt est connu, notamment, par le sceau d’Henri de Hallencourt, vivant en 1277. Mais les d’Hallencourt n’étaient déjà plus seigneurs du lieu depuis 1348. Le dernier du nom, Charles, chevalier, marquis de Dromesnil, mourut en 1749." (J. Dulphy)

     

    La famille de Hallencourt est d'extraction chevaleresque dont l'auteur est Wautier, cette famille se divisa en deux branches : Hallencourt et Dromesnil, elle s'allia brillamment avec les de Boulainvilliers, d'Humières, de Boufflers puis de Noailles et de Belzunce.

    Elle s'éteignit au tout début du  19ème siècle, avec les deux filles de Charles d'Hallencourt qui avait épousé en 1739, Marie-Jeanne Ballet de La Chesnardière.

    Source : Grand Armorial (tome IV)

    Hallencourt

     

    Mairie : curieusement le blason n'a pas les mêmes couleurs ! il semble reprendre l'azur et l'or du Ponthieu .

     

    Hallencourt

    Hallencourt

     

    Salle des fêtes

     

    Hallencourt

     

     

    Hameau d'Hocquincourt

    Hallencourt

    De Monchy : de gueules à trois maillets d'or.

     

    Le nom d'Hocquincourt évoque une branche aîné de la famille de Monchy et surtout plusieurs générations de brillants hommes de guerre  comme Charles, marquis d'Hocquincourt, maréchal de France en 1651.

    Après la mort de ses frères Charles et Jean-Georges, tués au combat, et Louis-Léonor, prêtre, Marie-Madeleine de Monchy, marquise de Pas de Feuquières, hérita d'Hocquincourt qu'elle vendit en 1720 à Jean-Baptiste de Villers, président-trésorier de France à Amiens.

    En 1747, Marie-Louise de Villers l'apporta en mariage à Jacques-Nicolas Le Boucher d'Ailly, seigneur de Richemont et de Bouillancourt en Séry, maïeur d'Abbeville.

    Le château fut détruit en 1780 et à la fin du 19ème siècle, il ne restait plus comme vestige  qu'un pan de mur percé d'une porte ogivale.

    Hallencourt


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :