• Frucourt

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    Projet de blasonnement de Jacques Dulphy reprenant les armes des de Morgan en remplaçant l'argent par l'or avec une charrue.

    Le comte Jean-Baptiste-Maur [de] Morgan de Frucourt (1754-1840), dernier seigneur du lieu, maréchal de camp, chevalier de Saint-Louis, avait acheté le domaine de Frucourt en 1745 à Louis-François de Saint-Simon. Il était très ouvert aux "idées nouvelles" et il s'est consacré, sur son domaine de Frucourt, à l'amélioration des techniques agricoles, notamment par l'assolement , l'amélioration du cheptel bovin et à la modernisation des charrues. D'où la charrue !

     

    Frucourt

     

    Frucourt

     

    La seigneurie fut vendue par Jean de Vaux en 1541 à Antoine de Monthomer, représentant d'une famille originaired'Abbeville.

    Son fils Nicolas de Monthomer ajouta en 1587 les terres de Doudelainville et de Warcheville à celles de Frucourt.

    Au lendemain des guerres de religion, il contribua à la restauration de l'église paroissiale et fit relever le château.

    FrucourtFrucourt

    Portail de l'église avec le cartouche de la Charité Saint Martin dégradé à la Révolution et la date de 1583

    En 1612, son fils Oudart en fit donation à son petit-fils Henri à l'occasion de son mariage avec Marie Abraham, demoiselle de Millencourt et Yzengremer.

    Frucourt

    Il firent d'importants travaux sur le château et sur les dépendances situées en contrebas où la date de 1633 apparait à deux reprises.

    Ils firent également bâtir le moulin seigneurial fortifié, isolé sur le plateau, leurs armes apparaissaient (effacées à la Révolution) avec la date de 1641.

    FrucourtFrucourt

    Frucourt 

    de Monthomer : d'azur à la fasce d'or, accompagnée de dix besants du même, quatre en chef et six en pointe, posés 3,2 et 1.

    Henri de Monthomer mourut sans postérité en 1649 laissant ses biens à son neveu Charles Michel qui se maria avec Madeleine de Vassé, ils eurent une fille unique Marie-Anne qui épousa en 1678 Louis IV de Saint-Simon, marquis de Sandricourt.

    Frucourt

    De Vassé : d'or à trois fasces d'azur

    En 1745, leur fils finit par se défaire du domaine, l'acquéreur fut Jacques Morgan, négociant et juge consul.

    Il meurt en 1750 et fut inhumé dans le coeur de l'église où le rejoindra trois ans plus tard son épouse Marie-Anne de Boicervoise.

    Frucourt

    de Boicervoise : de gueules à trois coquilles d'or

    Leur fils Jean-Baptiste fait poursuivre les travaux d'embellissement et se lança dans l'industrie textile.

    Son fils Jean-Baptiste-Maur de Morgan partit combattre aux côtés des Insurgés en Amérique, il deviendra Maréchal de camp et chef de la garde nationale d'Amiens en 1791, incarcéré en février 1793, il sera libéré en mai 1795, il meurt en 1830.

    Ses successeurs se partagèrent entre Frucourt et Amiens jusqu'à la fin du XIXème siècle.

    Après la mort du comte Franck de Morgan en 1870 et celle de son épouse Henriette Fitz-William en 1881, le domaine revient au comte de Pleurre.

    Frucourt

    Grille du château aux initiales MF pour Morgan-Fitz-William

     

    Mis en vente à la mort de Julia Fitz-William survenue en 1912, le domaine fut acquis par le comte de La Salle de Rochemaure, ancien chambellan du pape Léon XIII et duc romain.

    Il échoit en 1920 au comte Philippe de Forceville qui y réside jusqu'à sa mort, avec son épouse la nièce du compositeur Reynaldo Hahn.

    M. et Mme Charles de Croisset de Forceville leur ont succédé. 

    Frucourt

    Fronton actuel du château avec armoiries non identifiées

    Les anciennes armoiries ont été retirées lors de dernière restauration du château, c'étaient celles des de Morgan et des Fitz-William, ci-dessous représentées par L.Gillard.

    Devise : Patientia Victrix : patience victorieuse

    Frucourt

     

    FrucourtFrucourt

    De Morgan : D'argent à trois rencontres de boeuf de sable

    Fitz-William : Losangé d'argent et de gueules

    Frucourt

    Chapelle de Morgan au cimetière

    FrucourtFrucourt

     

    *

    Eglise Saint Martin

    Frucourt

    En 1858


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :