• Franqueville

    Franqueville

    http://armorialdefrance.fr/  

     

    D'argent à trois forets de gueules, surmonté d'un lambel d'azur.

     

    Ce sont les armes de la famille de Franqueville, le premier connu du nom est Bernard de Franqueville, homme-lige de Saint-Valery-sur-Somme, vivant en 1351. En 1390, Millet de Franqueville est chevalier de Malte, commandeur de Saint-Maulvis.

    En 1415, Hue et Jean de Franqueville, chevaliers picards, prennent part à la bataille d'Azincourt, et reviennent saufs.

    Bien que cette famille soit de toute évidence originaire du village du même nom, près de Domart-en-Ponthieu, on ne connaît pas avec certitude les noms des premiers seigneurs du lieu, dont ceux-là font certainement partie. Dernier connu du nom, Artus de Franqueville (qui n’était pas seigneur de Franqueville) était auditeur du roi en la sénéchaussée de Ponthieu en 1509.

    Il ne faut pas confondre ces De Franqueville du Ponthieu, éteints au 16e siècle, avec d'autres familles du même nom toujours existantes. (Jacques Dulphy)

    Franqueville

    Blason de la famille de Franqueville, qui a inspiré le blason communal de Franqueville.
    "Chronologie des maïeurs d'Abbeville" par le père Ignace, 1657.
    Bibliothèque municipale d'Abbeville.
    (Aimablement transmis par Jacques Dulphy)

    Possession des de Riencourt de 1428 à 1600

    La seigneurie avec la maison forte fut vendue en 1656 par Geoffroy Tiercelin, marquis de Brosse, gentilhomme de la chambre du Roi.

    L'acquéreur fut Jean de Gaude, seigneur de Martainneville, capitaine au régiment de Soyecourt, il est l'ancêtre de Jean-François-Léonor Vogt, baron d'Hunolstein qui en fut dépossédé à la Révolution.

     

    Eglise Saint-Pierre 

    Franqueville

    La nef date du XIIème siècle, le choeur et la tour-clocher furent reconstruits au XVIème siècle à l'iniative de Jacqueline de Riencourt, dame de Franqueville.

    Deux grès du soubassement portent la date de 1576

    Franqueville

    Dont l'un est scellé à l'envers !

    Franqueville

     

    Le pignon de la tour-clocher portait les armes de Jean-François-Antoine de Gaude et celles de son épouse Marie-Anne de Malortie de Boudeville, deux écus ovales sous une couronne.

    Franquevillecliquer pour agrandir 

     

    Franqueville 

    De Gaude : d'or à une amphitère (dragon) de sable languée et armée de gueules.

     

    Franqueville

     

     

    De Malortie de Boudeville : d'azur au chevron d'or accompagnés de trois fers de lance du même, deux en chef et un en pointe, les pointes en bas. 


  • Commentaires

    1
    Jacques D
    Mercredi 12 Juillet 2017 à 22:59

    Souvent, sur les dessins récents du blason de la famille et de la commune de Franqueville, sur Wikipedia notamment, si souvent copié, ce ne sont pas des forets (des forets héraldiques , s'entend, et d'une forme ancienne, cet outil pour creuser le bois) mais des forêts... forestières, avec un accent circonflexe !

     

    Amitiés

     

    JD

      • Vendredi 14 Juillet 2017 à 10:10

        Je pense que c'est dû à une mauvaise interprétation du mot forets (outils pour forer) et forêts (lieux plantés d'arbres)....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :