• Fieffes-Montrelet

    Les deux communes de Fieffes et de Montrelet ont fusionné le 1/1/1975

     

    La commune ne possède pas de blason officiel

     

    Ci-dessous projet de blasonnement soumis par Jacques Dulphy, associant les armes des De Fieffes et celles des de Monstrelet, l'écu en abîme laissant apparaître une croix de Malte stylisée, rappelant l'ancienne commanderie.

    Fieffes-Montrelet

    Fieffes-MontreletFieffes-Montrelet

     

    à gauche : De Fieffes: d'......(émaux inconnus) à trois chevrons de vair.

    à droite : de Monstrelet :   d'or au sautoir de vair (Riestap)

     

    Deux seigneuries coexistaient, la première appartenait à une commanderie d'Hospitaliers, dont l'établissement jouxtait l'église.

    La seconde, laïque,avait son siège dans le château qui s'élevait au nord, près du village de Montrelet, aujourd'hui rattaché à celui de Fieffes.

    Il ne subsiste de cet édifice que quelques sections de murs ruinés, élevé sur un terre-plein entouré de douves alimentées par la petite rivière de la Fieffe.

    Fieffes-Montrelet

     

    Fieffes-Montrelet

    Le châtelet semblait remonter au 16ème siècle avec de hautes tourelles brique et pierre en encorbellement.

    Fieffes-Montrelet

    Dessin des frères Duthoit 1823

    Les premiers seigneurs portaient le nom de Fieffes du 12ème au 14ème siècle.

    En 1160, Gérold de Fieffes, chevalier, seigneur du lieu. 
    Halhaut de Fieffes, chevalier, sire de Ville en 1380, portait sur son sceau  un écu à trois chevrons de vair (d'après Demay , sceaux...). Marguerite, dame de Fieffes en 1300 (ou 1360 ?) portait aussi un écu à 3 chevrons sur son sceau (Demay). Nicolas de fieffes, vivant au 13e siècle, portait, lui, un écu au lion.

    Fieffes-Montrelet

     Sceau de Marguerite de Fieffes (1300) Archives de la Somme. A la droite de la dame, le sceau aux trois chevrons de vair ; à sa gauche, un sceau au lion.
     

    La seigneurie passa ensuite par mariage à Jean de Caumont, puis à Robert de La Haye par le mariage avec Jeanne de Caumont.

    Marie de La Haye, dame de Fieffes et de Bonneville, épousa François de Humicault, puis leur fille unique Claude de Humicault épousa Yves de Mailly, seigneur de l'Espine, ardent partisan d'Henri IV.

    Leur fils aîné Nicolas de Mailly, capitaine de chevau-légers, gentilhomme de la Chambre du Roi, maître des Eaux et Forêts de Picardie, il meurt en 1637, sans enfants de son mariage avec Isabelle de Ghistelles.

    Fieffes-Montrelet

    de Mailly : d'or à trois maillets de sinople

    Passées à son frère cadet Louis-Henri, baron de Sourdon, les seigneuries de Fieffes, Montrelet et Bonneville revinrent finalement au plus jeune Antoine, brillant personnage qui avait commandé quelques temps l'armée navale devant La Rochelle.

    Vraisemblablement mises en vente après la mort de Jacques de Mailly, elles appartenaient à la fin du 17ème siècle à Vincent Pingré, conseiller-secrétaire du Roi.

    En 1823, Rose Haudouart de Fontaine, épouse d'Alexandre, chevalier de Bucy, qui mourut à 33 ans au château suivie peu-après par Marie-Louise Pingré, comtesse de Bucy de Fieffes.

    Mis en vente 5 ans plus tard, le domaine fut adjugé en plusieurs lots et le château démoli vers 1850, il ne reste que deux piliers du portail et l'ancienne glacière au coeur du bois attenant.

    Fieffes-Montrelet

    * La toiture de l'ancienne glacière appartenant au château de Fieffes-Montrelet, curiosité patrimoniale, va bientôt être restaurée.

                                               ***

                              Eglise Saint-Pierre de Fieffes

    église romane remaniée à la période gothique, dernier témoin d'une commanderie hospitalière de l'Ordre de Malte.

    Fieffes-MontreletFieffes-Montrelet

    en 1876 (bibliothèque municipal d'Abbeville)

    Fieffes-Montrelet

    Fieffes-Montrelet

    Portail surmonté d'un ange très abimé.

    **

    Eglise Sainte Marie-Madeleine de Montrelet

    Fieffes-Montrelet

     

    En 1876

    Fieffes-Montrelet

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :