• Ennemain

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    Projet de blasonnement proposé par Jacques Dulphy, reprenant les armes du Chapitre de la cathédrale de Reims en y ajoutant une merlette de la famille d'Estrées.

    Ennemain

     

     

    Le domaine appartenait depuis des temps très anciens au chapitre de la cathédrale Notre-Dame Reims.

    Ennemain

     

    Chapitre ND de Reims : d'azur à la croix d'argent cantonnée de quatre fleurs de lys d'or.

    Une branche cadette de la maison d'Estrées y forma à partir de 1419 un fief seigneurial qui en relevait.

    Ennemain

    d'Estrées : fretté d'argent et de sable, au chef d'or chargé de trois merlettes de sable.

    Pierre d'Estrées dit Carbonnel, bourgeais de Péronne devenu écuyer, acquit en 1434 un petit fief, son fils Antoine acquit à son tour le fief de Valieu en Santerre, quant à Antoine II son petit fils, arrière grand-père de Gabrielle d'Estrées acheta encore un autre fief et fut en 1482 capitaine du château de Briost.

    Un château-fort avait été construit à la fin du Moyen-Âge, restauré en 1564.

    La seigneurie passa par alliance en 1527 à la famille de Hennin puis vers 1540 à celle de Bovelles, puis aux d'Essigny de Bellevallée.

    En 1660 Claude Vinchon en fait l'acquisition.

    Ennemain

    Vinchon : d'azur parti d'or, à deux croissants posés en fasce de l'un de l'autre.

    C'est à ses descendants qu'il faut semble t-il attribuer la reconstruction du château en 1769, qu'ils habitèrent jusqu'au début du 20ème siècle.

    Ennemain

    Charles-Antoine Vinchon dit du château épousa Marie-Josèphe Perdrix, il décède en 1823, son fils Charles-Louis Vinchon, dit d'En haut ( 1775-1837) sera maire de la commune.

    M.Objois en fut l'héritier et le dernier propriétaire.

    Le château fut détruit lors de la Première Guerre, seul subsistait en 1918 le pavillon nord qui existe toujours, une grande maison a été reconstruite accolée à lui, à l'emplacement du corps de logis principal.

    * Fondée vers 1525 par Antoine d'Estrées dont l'écu figurait sur le portail, la chapelle votive Notre-Dame des Joies s'élevait sur le site du Val-Bataille, elle fut détruite en 1916.

    Ennemain

    en 1909

    *

    Eglise Saint Martin

    Elle a été détruite lors de la Première Guerre mondiale.

    Ennemain

    Ancienne église en 1876.

    Ennemain

    avant 1914

    Ennemain

    en ruines

    Ennemain

    de nos jours

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :