• Daours

    Daours

     

    http://armorialdefrance.fr/

     

    D'azur au chef d'or, au lion de gueules brochant.

     

    Ces armes relèvent celles qui sont attribuées à la famille De Daours, famille de chevaliers illustres, connue dès le XIe siècle sous le nom de Dour, Dours, Durs.

    En 1214, Robert de Daours prend part à la bataille de Bouvines. Un sceau de Buridan (ou Baudouin) de Daours, conservé aux Archives de la Somme, daté de 1295 , montre un lion et un lambel à cinq pans, sans doute posé en brisure. (J.Dulphy)

    Daours

     

     

    Siège d'une châtellenie, leur château-fort commandait la vallée de la Somme, près du confluent avec l'Hallue qui en alimentait les fossés.

    Le mariage d'Eléonore de Roye, dame de Daours, le fit entrer dans la maison de Châtillon, qui s'en défait en 1388 au profit de Pierre de La Trémoille, chambellan de Charles VI.

    A sa mort en 1439, tué devant Folleville, la seigneurie passa à Jean de La Trémoille-Daours qui en 1453 y reçut Philippe Le Bon.

     

    Daours

    De La Trémoille : d'or, au chevron de gueules accompagné de trois aiglettes d'azur becquées et membrées de gueules, le tout bordé d'une flilière de gueules.

    Le château (et non l'église comme le dit Hector Quignon dans son livre sur la commune) abritait un ex-voto en pierre sculpté représentant Jean de La Trémoille et sa famille, cette sculpture fut recueillie au siècle dernier par le duc de La Trémoille et transporté à Serrant (Maine et Loire).

    Il y est représenté avec Jeanne de Créquy-Canaples sa  seconde épouse et ses 3 enfants, Jean II, Jeanne et Marguerite

    Daours

    La terre de Daours passa par alliance à Antoine de Crévecoeur puis à sa fille Philippote, épouse de Charles d'Ailly, baron de Picquigny en 1485.

    Sous François 1er, Marguerite d'Ailly épousa Louis Bournel, baron de Thiembronne et bailli d'Amiens qui mourut sans postérité en 1549.

    A la fin du XVI° siècle, le château avait encore assez d'importance pour que M.de Belleforière, gouverneur de Corbie, en fasse assurer la garde.

    Le château fut rasé vers 1615, on en distingue encore la motte.

    Daours

     

    Passé aux Luynes, puis à Madeleine de Longueval, il appartient ensuite à Jean Vaysse qui en 1716 le céda à Adrien Vaquette de Frechencourt, lieutenant-général de police puis conseiller au bailliage d'Amiens et plusieurs fois maire de la ville.

    Il se maria en 1709 avec Elisabeth Romanet dont il eut entre-autres enfants, le futur général Vaquette de Gribeauval.

    Il mourut en 1749.

    C'est à son fils Adrien-Pierre que l'on attribue la construction du château actuel, destiné à remplacer l'ancien château-fort rasé en 1615.

    Daours

    Vaquette de Frechencourt : D'argent à la fasce d'azur, chargée de trois vaches d'or, et accompagnée de trois molettes de gueules, deux en chef et une en pointe.

    En 1772, Adrien-Pierre Vacquette de Fréchencourt fit don de la châtellenie à sa soeur Marie-Madeleine à l'occasion de son mariage avec Jacques-François Lequieu de Moyenneville, qui fit accoler une aile basse au château.

    Daours

    Le Quieu : d'azur au chevron d'or accompagné de trois gerbes de blé du même liées de gueules.

    Vendu en 1907 par la famille Du Bos, devenu quelques années la propriété de Prosper Derode, industriel Lillois, il fut finalement acquis en 1911 par M.Raquet, directeur du Progrès agricole.

    Longtemps inhabité après la dernière guerre, il fut acquis en 1977 et restauré par M. et Mme Gérard Holleville.

     Source : Gentilhommières de Picardie (Philippe Seydoux)


  • Commentaires

    1
    d'Hautefeuille
    Vendredi 12 Avril 2019 à 19:22

      Merci pour ce que vous dites, ai sûrement lu trop vite pour trouver la trace des armoiries en mauvais état de V de Beauvillé sur le pont de Beauvillé à Amiens.

    2
    Dimanche 14 Avril 2019 à 20:52

    Bonjour

    Excusez-moi mais je ne vois pas le rapprochement de Victor de Beauvillé avec la commune de Daours !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :