• Curlu

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    En 1151 Mathieu de Ham attribue la terre à Fulbert, abbé d'Arrouaise qui y établit un prieuré.

    En 1180 Gauthier, abbé d'Arrouaise, affranchit les serfs, Curlu devient alors un bourg avec mairie et échevins.

    En 1415 Oudart de Renty en est le seigneur, il avait épousé Jeanne de Bournonville, il trouve la mort à la bataille d'Azincourt .

    Curlu

    d'argent, à trois doloires (petite hache) de gueules, les deux en chef adossées. 

    En 1506 Antoinette de Curlu, fille de Jacques et de Jeanne de Saint-Hilaire, épouse Antoine de Haynin, seigneur et marquis de Quérénaing, il meurt à Cambrai en 1551.

    Curlu

    d'azur au chef d'or.

    Curlu

    Antoine de Haynin : d'or à la croix engrêlée de gueules, brisée d'une hure de sanglier de sable au premier canton, défendue et allumée d'argent.

    *

    Chapelle Notre Dame de pitié

    Sur la route Péronne-Albert

    érigée en 1410, 4 ans plus tard le roi Charles VI est venu y faire ses dévotions avant d'aller combattre les Bourguignons à Bapaume.

    Jusqu'en 1885, elle a fait l'objet de pélerinages.

    CurluCurlu

     

     

    armoiries situées dans la chapelle 

    Curlu 

    photo: A.Guerville 

    Ce sont des armes d'alliance , L'époux est un Rougier de Joinville (et non Roucier de Joinville, comme le peintre a cru bon d'interpréter) . Les Rougier de Joinville étaient, au 19e, châtelains de Feuillères (près de Péronne). Si on en croit le blason sculpté et peint, cette famille portait : "d'azur à la bande d'argent  accompagnée de trois besants du même , deux en chef rangés en bande, et un en pointe."
    La dame (à droite) est une Le Tellier de Curlu. Les Le Tellier de Curlu, de Champien, dits aussi "Le Tellier de Champien" (et non Champienc) portaient : "d'azur, au chevron d'or, accompagné en chef de deux besants d'argent et en pointe d'une licorne naissante du même, au chef cousu de gueules chargé de 3 étoiles d'or."

    Remarque sur le blason sculpté : le peintre a eu la main lourde ! Ignorance des émaux et des rayures conventionnelles, et ajout d'une faute à Champien ! Le sculpteur aussi s'est trompé : il montre une tête de licorne (coupée) et non une licorne naissante. La couronne comtale qui surmonte les deux écus paraît de courtoisie.  (J.Dulphy)

     

    CurluCurlu

    Voici rectifié les blason des Rougier de Joinville et des Le Tellier de Champien.

     

    Autres armoiries dans la chapelle

    Curlu 

    photo A.Guerville

    D'Ournel (Dournel) de Bonnival et Rougier de Joinville

    (alliance de Michel Dournel de Bonnival avec Louise Rougier de Joinville)

    Dournel de Bonnival : d'azur, au chevron d'or accompagné en chef d'un lis de jardin d'argent et d'une branche de chêne versée d'or feuillée de deux pièces et englantée, et en pointe d'un croissant d'or (ou d'argent) surmonté d'une étoile du même.

    Les Dournel de Bonnival étaient une famille de magistrats et de conseillers au bailliage de Péronne. 

    ***

    Eglise Saint Antoine

    église détruite pendant la Grande Guerre, reconstruite entre les deux guerres, a gardé les fonts baptismaux du 13ème siècle.

    Curlu

    ancienne église en 1877

    Curlu

    en septembre 1916

    Curlu

    Curlu

    Curlu


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :