• Courcelles-sous-Thoix

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    Projet de blason proposé par Jacques Dulphy associant les armes des Du Val de Nampty à une divise ondée symbolisant la rivière des Parquets, affluent des Evoissons, qui coule dans la commune.

    Courcelles-sous-Thoix

     

     

    François Gouffier, seigneur de Crèvecoeur et de Thoix, possédait la terre sous Henri II.

    Courcelles-sous-Thoix

    De Gouffier : d'or, aux trois jumelles de sable en fasce.

    Le fief des Alleux était au 17ème siècle partagé entre la famille Le Clercq et Jean du Val qui occupait en 1679 la charge de prévôt général des maréchaux de France en Picardie.

    Sur la route de Sentelie, au pied des pentes boisées, un portail de briques rehaussé de pierres en bossage est daté de 1638, il signale la présence de l'ancienne maison seigneuriale.

    Courcelles-sous-Thoix

     

    Courcelles-sous-Thoix

    photo Jochen Remler

    Le château bâti au début du 18ème doit correspondre au logis de Guislain du Val de Nampty, sous-lieutenant de la Grande vénerie du Roi, il résidait ordinairement à Amiens où il mourut en 1738.

    Courcelles-sous-Thoix

    Du Val : de gueules à un chevron d'or, accompagné en chef de deux fers de pique d'or posés en pal, les pointes en bas, et en pointe d'une molette d'éperon de même.

    Son fils Jean-Guislain, président trésorier de France  à Amiens, fit ajouter les ailes vers 1766.

    En 1776, en l'église de Courcelles, Marianne-Thérèse du Val épousa Alexandre-Vincent Gresset de Bussy, ancien échevin d'Amiens, en présence de l'académicien Jean-Baptiste Gresset son frère.

    Courcelles-sous-Thoix

    Gresset : de gueules au chevron d'argent, accompagné de trois croix pattées du même.

    Sa soeur Marie-Eléonore de L'Hommel du Plouy hérita du domaine où elle mourut fort âgée en 1847.

    Elle laissa le château à son neveu Gustave du Val de Nampty de Bus-les-Artois qui le mit à la disposition d'Alexandre-Louis Gresset de Buissy et finit par le vendre en 1882 à un maçon de Conty.

    Privé de ses cheminées et de la plupart des éléments de déco, l'édifice fut fort heureusement racheté par le capitaine Martin, en garnison à Amiens, qui le fit restaurer en 1896.

    Quelques années plus tard, ce qui restait du domaine devint le siège de la société du Manoir démocratique, éphémère coopérative vouée aux petites sources de la richesse, c'est à dire à l'élevage, à l'apiculture et à la culture fruitière, créée par Louis Christoffour dans le cadre de l'idéal démocrate-chrétien du Sillon.

    Acquis en 1911 par Albert Damay, sa petite fille Mme Lefevre y a aménagé des chambres d'hôtes.

    Courcelles-sous-Thoix

     

    Courcelles-sous-Thoix

    photo Jeroen Saatlink

    *

    Eglise Saint Martin

    datée de 1749

    Courcelles-sous-Thoix

    en 1877

    Courcelles-sous-Thoix

     

    Courcelles-sous-Thoix


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :