• Cappy

    Cappy

     

    http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=80 

     De gueules au pont crénelé d'argent, maçonné de sable, surmonté de deux tourelles couvertes d'argent, girouettées et maçonnées de sable, défendu par un homme d'armes d'or, la hache ensanglantée de gueules sur l'épaule, et soutenu d'une rivière ondée d'azur.

    *** 

    La commune de Cappy a repris officiellement, pour son blason communal, le motif qui figure sur un sceau rond de 1228 (et non de 1288 comme on le lit parfois, notamment dans l'Armorial de la Somme de 1972), répertorié par Demay (Sceaux de l'Empire, n° 5.574). Il s'agit d'un sceau communal, Cappy, comme Bray sa voisine, ayant bénéficié dès le début du 13e siècle d'une charte de liberté communale.

    Le sceau de Cappy est appendu à un acte de novembre 1228, qui enregistre le serment de fidélité du maieur, des jurés et des échevins de Cappy au roi Louis IX (Saint-Louis) ; il est aujourd'hui conservé aux Archives nationales.

    Sur ce sceau, le maieur, revêtu d'une cotte de mailles, la hache d'arme sur l'épaule, se tient sur un pont crênelé, surmonté à ses extrémités de deux tourelles. Ce sceau montre l'importance du bourg pour la défense du passage de la Somme. On retrouve le symbole de "l'homme armé aux murailles" sur les sceaux et les blasons des villes de bien plus grande importance, notamment en Tchéquie, en Allemagne et en Pologne. Le blason de Cappy a été dessiné en 1972 par Mireille Louis pour l'Armorial de la Somme. Les deux tourelles d'argent y sont blasonnées "couvertes (...) de sable", mais sont peintes "couvertes du même". (Jacques Dulphy)

    Cappy

    Sceau communal de Cappy en 1228 (Archives Nationales).

    ***

    L'importance de ce village tenait à la présence à cet endroit, d'un gué sur la Somme.

    Dès le 10ème siècle Robert 1er de Péronne est seigneur de Cappy.

    Fondé au 11ème siècle par Eudes de Péronne, le prieuré fut, comme le village, détruit en 1373 par le duc de Bretagne.

    En 1347, les écorcheurs passèrent la Somme à Cappy avant de donner l'assaut au château de Lihons.

    En 1468, l'armée de Charles le Téméraire établit son camp près du village qui, en 1553 fut à nouveau incendié, cette fois par les Impériaux.

    Cappy

    de Boffles : de sinople à deux bandes d'or

    Jossine de Boffles, héritière d'une partie de la seigneurie, épouse en 1594 Jean IV d'Estourmel, fils d'Antoine seigneur de Fouilloy.

    Cappy

    d'Estourmel : de gueules à la croix dentelée d'argent

    Cité en 1630 comme demeurant à Cappy, à sa mort il est inhumé dans le choeur de l'église.

    Son fils Louis, épouse Louise de Valpergue et s'installe à Suzanne.

    Devenue veuve Louise de Valpergue acquiert en 1660, de Madeleine de Laval dame de Nesle, la baronnie de Cappy qui restera longtemps dans sa descendance.

    Cappy

    Le château se trouvait en face de l'église, il n'a pas laissé de vestiges.

    Sur la hauteur, en sortie du village vers Péronne, une gentilhommière brique et pierre, vraisemblablement élevée vers 1840 par la famille d'Estourmel qui l'utilisait comme pavillon de chasse.

    Cappy

    Elle eut à souffrir des deux dernières guerres, et était en fort mauvais état en 1946 lors de son acquisition par le Dr Raymond Hérode, aïeul des propriétaires actuels.

    Cappy

     

    ****

    Eglise Saint Nicolas

    a remplacé une première église du 12ème siècle, celle-ci date de la fin du 16ème siècle, la tour-clocher est de 1654.

    Fortement restaurée à la fin du 19è siècle et après les destructions de la Première guerre mondiale, tour exceptée.

    Cappy

    Cappy

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :