• Cagny

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    Les premiers seigneurs connus sont Guillin ou Willin, chevalier en 1237, son fils Robert Ferry en 1311, Marie de Bullecourt, dame de Cagny, veuve de Gallehaut d'Occoches en 1379.

    Propriété de Jean Thierry, négociant amiénois, devenu premier échevin et receveur général des décimes de Picardie.

    Son fils Jean Thierry de Génonville, lieutenant-général au Bailliage en 1650, mort en 1736.

    Cagny

    Thierry de Genonville : d'azur au chevron d'or, accompagné de trois étoiles d'or.

    Son petit-fils, né en 1728, prénommé également Jean, épousa en 1752 M.Adrienne de Sachy de Carouge, lieutenant-général au Bailliage, lieutenant des maréchaux de France en Picardie et capitaine au Royal-Lorraine, il mourut en 1785.

    C'est à lui que l'on attribuait la construction ou la reconstruction du château sur l'emplacement du précédent.

    Cagny

    M.Adrienne Thierry de Génonville, sa fille, épousa en 1776 Gilbert-Nicolas de Herte, seigneur de Hailles, et en 1790 reçut le domaine de son père.

    Cagny

    de Herte: d'azur à trois fleurs de soucis d'or.

    Elle le vendit peu après à Léopold Jourdain de L'Eloge, auquel succédèrent Mathilde de Latapie puis le colonel de la Chaize.

    Cagny

    D'azur à une fasce ondée d'argent, accompagnée de trois palmiers arrachés d'or, 2 en chef, 1 en pointe.

    Le château servit d'hôpital pendant la Première Guerre mondiale.

    Cagny

    Devenu propriété de la blanchisserie Deneux après guerre, il fut vendu en 1934 à la congrégation de la Sainte Famille qui en fit la maison de retraite Notre-Dame.

    Endommagé et pillé lors des combats de juin 1940, remis en état au début de 1941 par l'armée allemande, il disparut définitivement en 1944.

    Cagny

    Plaque funéraires des seigneurs

    à gauche, celle de Jean Thierry, chevalier, capitaine commandant du rgt Royal-Lorraine

    Son fils, décédé à Paris en 1785 âgé de 27 ans, transporté et inhumé dans l'église.

    Au centre : Messire Jean Thierry, chevalier, seigneur de Génonville.

    à droite : dame Marie-Adrienne de Sachy-Carouges, son épouse.

    ***

    Eglise Saint-Honoré

    Cagny

    En 1871

    L'église actuelle a été agrandie dans la seconde moitié du XIXe siècle sous l'impulsion du baron Latapie, maire de la commune, Cagny étant alors un village. L'architecte Henri Antoine élabora un projet en 1864 qui fut refusé. Eugène Viollet-le-Duc, chargé alors de la restauration de la cathédrale d'Amiens donna son accord pour l'agrandissement de l'église préconisant de garder le chœur de l'ancienne église, ce qui fut fait.

    La partie la plus ancienne de l'édifice est le chœur dont la construction en pierre calcaire remonte à 1614. Il est renforcé de contreforts en pierre et en brique au chevet.

    Cagny

    église et entrée du château


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :