• Briquemesnil-Floxicourt

    La commune ne possède pas de blason officiel.

     

    Projet de blasonnement proposé par Jacques Dulphy, écartelant les armes des Le Normand de Tronville et celles des Trudaine.

     

    Briquemesnil-Floxicourt

     

    Briquemesnil et Floxicourt ont fusionné en 1925.

     

    La seigneurie de Briquemesnil relevait de Picquigny.

    Les premiers seigneurs connus en portaient le nom comme Burnet de Briquemesnil en 1209 et Jehan de Bricquemesnil à la fin du XIIIème siècle.

    Briquemesnil-Floxicourt

    Sceau de Jehan de Briquemesnil 1291, lion contourné.

    En 1467 Jean Le Normand, maïeur d'Amiens, était seigneur de Tronville et Briquemesnil.

    Briquemesnil-Floxicourt

    Le Normand de Tronville : de sinople, au lion d'argent armé et lampassé de gueules.

    En 1504 Antoine d'Ailly puis Jehan d'Ailly en 1560.

    Charles de Tronville qui épousa Gabrielle de Coeuret vers 1625 en était le seigneur.

    Sa fille Charlotte se maria trois fois, elle épousa François de Saint-Blimond, seigneur de Souplicourt, puis en 1656 René de Lallier, gouverneur du Crotoy et enfin Marc Bretel, marquis de Grémonville, en 1676.

    Briquemesnil-Floxicourt

    de Lallier : d'azur à un alisier arraché d'or, au chef cousu de gueules chargé de trois besants d'or.

    Elle fut inhumée en 1711 dans l'église.

    Briquemesnil-Floxicourt

    Trudaine: d'or à trois daims de sable.

    Passé aux Trudaine, puis aux Le Ver, marquis de Caux, en 1760, et à la famille de Valanglart par succession en 1774, François-Léonard Le Roy, marquis de Valanglart la conserva jusqu'à la Révolution où le château fut saisi comme bien national.

    Briquemesnil-Floxicourt

    Le Ver : d'argent, à trois verrats (sangliers) de sable, accompagnés de neuf trèfles du même.

    Briquemesnil-Floxicourt

    Le Roy de Valanglart : coupé d'or et d'hermine, à la fasce de sinople brochant, l'or chargé d'un lion léopardé de gueules.

    Le château disparut dans la seconde moitié du 19ème siècle, on signalait encore vers 1910 la présence d'un pavillon en pierre et de divers pans de murs, il se situait derrière l'église.

     

                                                                  Eglise Saint Martin

    L'église est en pierres avec une tour carrée de 1708, la façade a été refaite en briques.

    A l'intérieur on trouve la pierre tombale de Jean de Lallier.

    Briquemesnil-Floxicourt

    en 1869

    Briquemesnil-Floxicourt


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :