• Brie

    Brie

     

    http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=80

     D'azur au chevron d'or accompagné de trois demi-vols d'argent, ceux du chef adossés.

    ***

    Création Jacques Dulphy.
    Adopté en mai 2012.

    Brie

    Armes de la famille Eudel de Brie.
    Armorial Général de France, Charles D'Hozier (édit de 1696)



    La commune de Brie a relevé les armes de la famille Eudel, dite Eudel du Gord, qui donna de nombreux seigneurs à Brie.

    Parmi ceux-ci, Louis Eudel -dit-on- obtint d'Henri IV ses armoiries, avec chevron d'or, en récompense d'une action d'éclat à la reprise d'Amiens en 1597.
    Son fils Antoine se fixa à Corbie où il épousa la fille de Pierre de Vaulx, bailli de la ville.

    En 1685, Claude Eudel était bailli général du comté de Corbie.

    Dans le cours du même siècle, une branche des Eudel vint s'établir à Péronne et l'un de ses membres, dont les descendants existaient encore au XIXe sièce, avait fait l'acquisition du fief seigneurial du Gord (à Brie), et en conserva le nom d'Eudel du Gord.
    (D'après l'abbé Decagny, Histoire de l'arrondissement de Péronne, 1859). Il s'agit bien sûr d'armes parlantes (Eu-d'aile).
    La devise familiale était: "In procellis impavidae" (Intrépide dans les tempêtes).
    (Jacques Dulphy)

    Brie

    Armes de la famille Eudel.
    Gouache de Marcel Stiennon, vers 1976.
    (Aimablement transmis par Jacques Dulphy)

    ***

    En 1344 un certain Jean de Brie fut maïeur de Péronne

    En 1571, la seigneurie de Brie appartenait au duc de Chaulnes.

    En 1636, le village de Brie fut incendié par un détachement des armées du roi d'Espagne commandées par Jean de Werth. Cependant, les habitants révoltés s'armèrent de fourches et de faux et se ruèrent sur les ennemis, les empêchant de passer la Somme et les contraignant à se replier sur Saint-Christ. Trente-quatre habitants de Brie périrent dans cette échauffourée.

    Sur une carte de Guillaume Delisle, datant du xviiie siècle, figure un fort défendant l'entrée ouest du pont.

    Brie dépendait de l'élection et du bailliage de Péronne, de la généralité d'Amiens et du diocèse de Noyon.

    À la Révolution française, les hameaux de Pont-lès-Brie et d'Applaincourt furent rattachés à la commune de Villers-Carbonnel.

    En 1814-1815, les armées coalisées ravagèrent le pays.

    En 1870-1871, la population de Brie subit les réquisitions de l'armée allemande, en argent et en nature. 24 jeunes gens de la commune participèrent aux combats, deux furent blessés.

    Pendant la Première Guerre mondiale, le village de Brie fut totalement détruit.

                                                                     *

                                                       Eglise Saint-Géry

    Totalement détruite pendant la Première Guerre mondiale

    Brie

     

     

     

    Reconstruite tout en béton entre 1920 et 1930

    Brie

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :