• Biaches

    Biaches

     

    http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=80

    D'or à la molette d'azur; au chef de sinople plain.

    *

    La commune s'est inspirée des armes de l'Abbaye de Biaches, ordre de Citeaux.
    "Cette abbaye cistercienne de moniales, du diocèse de Noyon, fut fondée en 1235, et supprimée en 1764 pour être réunie à l'abbaye de Fervaques (ou de Fontsomme ou Fonsommes), du même diocèse puis du diocèse de Soissons.
    Ce blason est enregistré en exécution de l'édit de 1696 dans l'Armorial de d'Hozier, au titre de "La communauté des religieuses de l'abbaye royale de Biache". D’ailleurs, l’Armorial le dessine: "d'or à un chef de sinople, chargé d'une molette d'argent", et pas tel que le présente l’Armorial de la Somme (1972) sous le pinceau de Mireille Louis, et que l’utilise aujourd'hui la commune; l’un et l’autre plaçant la molette sur le champ, et d’azur plutôt qu’argent."
    (Jacques Dulphy)                                                                     

    Biaches

    ***

    L'ancien château féodal remontait vraisemblablement à Gilles et Antoine de Biaches, maïeurs de la ville de Péronne au 14ème et 15ème siècle.

    Il fut détruit par les Impériaux en 1536, lors du siège de Péronne.

    Passée à la famille Bouquel puis aux du Plessis, en 1617 Charles du Plessis (ou du Plessier) est dit demeurant à Biaches.

    Biaches

    du Plessier : écartelé: aux 1 et 4, d'argent à la fasce de gueules chargée d'un burelé vivré d'argent.

    Aux 2 et 3 : d'or à cinq vires ou pattes d'oies de sable.

    En 1737, la terre avait été acquise par Charles-François Bibault, seigneur de Misery, fils d'un notaire de Noyon. 

    Il en avait obtenu en 1768 l'érection en baronnie, avec son épouse Julie-Louise de Chenault , dame d'honneur de la reine Marie-Lecszynska puis de Marie-Antoinette, il fit reconstruire le château en 1775.

    Biaches

    Biaches

     

    Un moment dépossédé par les autorités révolutionnaires, il fut remis dès le 21 floréal An II en possession de son château avec son mobilier.

    Il y mourut le 2 brumaire An XIII.

    Rentré d'émigration et devenu maire de Biaches, son fils Charles-Louis se fixa à Paris à partir de 1820, il vendit le château 60.000 francs à des spéculateurs qui le firent démolir en 1824, à l'exception d'un pavillon et de quelques dépendances.

    ***

    Eglise Saint Médard

    Biaches

    En 1874

    Biaches

    Biaches

     

    Biaches

    église actuelle reconstruite après 1918.


  • Commentaires

    1
    MELET
    Mardi 9 Octobre à 21:59

    Bonsoir Monsieur

    Vos présentations sont toujours aussi fournies et précises et c'est un plaisir de pouvoir s'enrichir avec votre travail. 

    Je souhaitais vous adresser une invitation à une cérémonie d'adoubement pour le samedi 12 janvier 2019 mais je n'ai trouvé aucun email de contact. Pourriez vous m'en donner un sur mon email Grand Chapitre de France KofT.

    En vous remerciant par avance,

     

    Avec mes sentiments les meilleurs

     

    Noël MELET GCST

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :