• Beauchamps

    Beauchamps

     

    http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=8

                                               Fascé d'hermine et de sinople.   

     

    La commune a repris le blason des De Beauchamps, seigneurs du lieu du XIIe au XVe siècles, et notamment de Rogon de Beauchamps, chevalier, seigneur en 1195, mort vers 1215, dont la plate tombe armoriée en carreaux vernissés colorés fut redécouverte en 1977 dans les vestiges de l'ancienne abbaye du lieu-Dieu, avant d'être une nouvelle fois perdue.
    (Jacques Dulphy)

    La seigneurie passa ensuite aux Rouault de Gamaches.

    Beauchamps

    Rouault : de sable, à deux léopards couronnés d'or, l'un sur l'autre.

    On attribue généralement la construction du château à Nicolas Rouault, gentilhomme ordinaire de la Chambre du Roi, seigneur de Gamaches.

    C'est en tout cas à Beauchamps que mourut en 1689 son fils Nicolas-Joachim, lieutenant-général des Armées du Roi.

    La construction d'un bâtiment neuf  fut entreprise en 1773 et achevé deux ans plus tard pour Nicolas-Aloph, comte de Rouault et son épouse Justine-Josèphe Boucot.

    Abattu dès la Révolution, l'édifice ne subsistait que par les vestiges d'une tour qui disparut dans les années 1860.

    Beauchamps

    Eglise en 1853

                                                                    ***

                                                        Abbaye du Lieu-Dieu

    Beauchamps

    Ancienne abbaye cistercienne fondée en 1189 à la demande du seigneur local Bernard IV de Saint-Valery qui octroie une charte de fondation en 1191, il y fut inhumé ainsi que de nombreux bienfaiteurs, notamment Guillaume du Caisnoy et Rogon de Beauchamps. 

    Beauchamps

    Bernard IV de Saint-Valery : d'azur fretté d'or entresemé de fleurs de lis du même.

    Certaines de ces sépultures ont été mises à jour lors des fouilles de 1977.

    Beauchamps

    Gisant de Rogon de Beauchamps dit de Bouvaincourt, mort vers 1215-1216. 

    Détruite partiellement ou totalement à trois reprises, la première en 1415 pendant la guerre de Cent-Ans par les Anglais, la seconde en 1472, une reconstruction est organisée au cours du XVIème siècle, mais les troupes calvinistes détruisent à nouveau l'abbaye durant la guerre de Trente Ans, en 1638.

    A la Révolution, elle est fermée et les moines chassés, les archives sont transportées à Abbeville, où un incendie les détruit quelques années plus tard.

    Une partie fut rasée, en particulier l'église abbatiale et le cloître.

    En 1832, le domaine fut racheté par la famille de Thézy.

    Beauchamps

    En 1866

    En 1986, les Maillards de Thézy, Jérôme et Marie-Annick s'y installent et font du site un centre équestre en réhabilitant les bâtiments viables.

    Beauchamps

    Beauchamps

    Beauchamps

    Beauchamps


  • Commentaires

    1
    Jacques D.
    Samedi 7 Avril 2018 à 22:09

    Bonjour Rémus, et toujours intéressant !

    Certes, quelques sites donnent des couronnes aux léopards des Rouault de Gamaches. C'est pour moi une erreur ; ils ne sont pas couronnés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :