• Bazentin

    Bazentin

     

    http://armorialdefrance.fr/liste_dept.php?dept=80 

    D'azur semé de fleurs de lis d'argent

     

    La petite commune de Bazentin, patrie de Lamarck, relève les armes de la famille du même nom, et notamment celles de Huart de Bazentin, seigneur de Bazentin à la fin du XIIIe siècle.
    Huart de Bazentin était au nombre des 500 chevaliers appelés au tournoi de Chauvency (1285). La première joute de ce tournoi, racontée par le trouvère Jacques Bretel, opposa Huart de Bazentin et Ferri de Chardogne. Les deux protagonistes, dont les blasons sont décrits dans l'armorial du «Tournoy de Chauvency» (Lorraine) furent blessés. Le seigneur de Bazentin portait: d’azur semé de fleurs de lis d’argent. La famille ajoutait en cimier: un cygne issant d’argent, vol levé.
    (Jacques Dulphy)

     

    Bazentin

    Bazentin

    Ainsi, le lundi matin, lendemain de la Saint-Rémi, les préparatifs furent achevés ! Les premiers jouteurs qui ouvrirent la compétition furent Ferry de Chardogne et Huart de Bazentin. Le héraut du premier chevalier se mit alors à crier "Chardogne !", ne manquant pas d’interpeller Héface, le héraut adverse qui rétorqua fortement "Tais-toi, ladre ! Dieu te maudisse ! C’est Bazentin ! Vous vous trompez !". La joute s’engagea vivement ; Bazentin emportant la décision en désarçonnant le chevalier barrois qui fut malencontreusement piétiné par son cheval. Ferry de Chardogne s’en tira avec le bras cassé. Après le combat, le ménestrel Henriot de Laon fit l’éloge des deux vaillants combattants qui venaient de proposer un beau spectacle.

     *

    A Bazentin le Grand s'élevait un château considérable dont les seigneurs eurent beaucoup de célébrité au Moyen-Âge dont Huart de Bazentin.

    Les seigneurs, leur habitation et le village, ayant disparu au milieu des désastres des guerres, il s'éleva alors à Bazentin le Petit une nouvelle maison seigneuriale auprès de laquelle les habitants vinrent se fixer.

    Cette seigneurie appartenait au seigneur de Guillebon dont le nom primitif était Le Thoillier, sous le règne de Charles VII, Guy le Thoillier fut surnommé 'Le bon', donc Guy-le-bon....telle est l'origine du nom que portèrent ses descendants comme Jean Le Thoillier dit Guilbon.

    Bazentin

    de Guillebon : d'azur à la bande d'or accompagnée de trois besants de même, deux en chef et un en pointe.

    Support : deux lévriers, une couronne de comte et cimier avec un lévrier issant.

    Bazentin

    Chapelle du cimetière en l'honneur de la famille de Guillebon, bienfaitrice de la commune, céramique de Maurice Dhomme.

    Bien plus tard en 1656, Philippe de Monet de La Marque épousa Catherine de Fescamps qui lui apporta la terre de Bazentin, il fit orthographier son nom " De Monet de Lamarck

    A un second Philippe de Monet, maintenu dans sa noblesse en 1697, succéda Philippe-Jacques de Monet, capitaine au régiment de Conty, qui eut dix enfants de son mariage avec Françoise de Fontaines de Chuignolles.

    Louis-Philippe, le second de ses fils, page du roi puis capitaine d'infanterie, lui succéda et épousa Catherine de Wasservas.

    Tandis que le dernier Jean-Baptiste de Monet, dit de Lamarck, né en 1774, rejoindra l'armée à 17 ans muni d'une recommandation de la marquise de Lameth.

    Officier au rgt de Beaujolais, le chevalier de Lamarck quitta l'armée sept ans plus tard et se consacra avec passion aux sciences naturelles, il mourut en 1829.

    Bazentin

    Monet de Lamarck : écartelé, aux 1 et 4 : d'azur au lion d'or

    aux 2et 3 : d'or à trois colonnes de sable, au chef chargé de trois roses de gueules.

    Bazentin

    Les combats de 1914-1918 n'ont rien laissé subsister du château.

    Bazentin


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :