• Baizieux

    Baizieux

     

    Création de Jean-François Binon (2015)

     Tiercé en pairle renversé: au 1er d'azur à la tête de cheval coupée d'argent, au 2e d'argent à l'aigle au vol abaissé de gueules, au 3e de sinople à la gerbe de blé d'or.

    Avec son aiglette rappelant les "de Rune" anciens seigneurs du village, la tête de cheval rappelant celui de St Martin et la gerbe de blé sur fond vert, couleur du bois Robert, le blason résume l'histoire du village.

    *** 

    Au 15ème siècle, Jean de Becquigny était seigneur du lieu.

    En 1450, sa fille Anne de Becquigny épousa Jennequin de Rune.

    La terre de Baizieux demeura plus de trois siècles dans leur descendance.

    Baizieux

    de Rune : d'argent, au sautoir d'azur cantonné de quatre aiglettes de gueules au vol abaissé.

     

    En 1567, Antoine de Rune fut nommé capitaine d'Amiens par le parti catholique et le resta jusqu'en 1597.

    Léonor de Rune, comte de Bucquoy, fut au milieu du 17ème siècle maître d'hôtel de Sa Majesté,il se maria en 1644 avec Gabrielle de Clermont de Thoury.

    Son fils François-Léonor, seigneur du Grand-Bézieu, épousa en 1691 Marguerite-Léonore de Tramecourt et demeurait audit Baizieu.

    Louis-Georges de Rune, lieutenant au régiment du Roi, obtint l'érection de sa terre en marquisat, il épousa en 1714 Renée-Charlotte de Coppequesne.

    Son fils François-Honoré , épousa en 1748 Marie-Anne-Elisabeth de Gomiécourt, ils habitaient le château en 1757, il fut capitaine au régiment de Laval et mourut sans postérité.

    Vraisemblablement mis en vente par ses héritiers, le domaine appartenait dans les dernières années de l'Ancien Régime à Félix-Nicolas Blondin de Bréville, seigneur du grand et petit Baizieux, mentionné dans un acte de 1788 comme président à la Cour des Monnaies de France, demeurant en son château., pourtant en 1778, Marie-Anne Dragon de Gomiécourt, dernière marquise de Rune mourut en son château de Baizieux ! 

    Baizieux

    Blondin : d'azur à la bande d'or, chargée de trois trèfles de sable.

    Gouache de Marcel Stiennon, 1974.
    (Aimablement transmis par Jacques Dulphy)

    De l'ancienne demeure de la famille de Rune, subsistent un corps de dépendances et deux pavillons au bord de la route.

    Baizieux

    Le château actuel a été élevé vers 1885 sur les plans de l'architecte Delforterie, pour la marquise de Lameth, née en 1818 Félicie Obert de Thieusies.

    Elle avait épousé Baudoin Marie-Ambroise de Lameth (1812-1867) en 1839 et mourut en son château en 1891.

    Baizieux

    Précédée d'une grille, d'un fossé et d'une cour d'honneur, sa haute façade en briques s'inspire librement de l'architecture des 16ème et 17ème siècles, traitée dans le goût riche et pittoresque de l'époque avec les armoiries et une licorne qui clôture le haut de la façade.

    Baizieux

     

     

    Baizieux

    Le domaine est passé ensuite à M. Castrique.

    Baizieux

     

    Armoiries des de Lameth et Obert de Thieusies 

    Baizieux

    de Lameth de Bussy : écartelé : aux 1 et 4 : de gueules, à la bande d'argent, accompagnée de six croisettes recroisettées et fichées du même en orle (de Lameth Picardie).

    Au 2 : d'argent à trois maillets de sable (de Bussy)

    Au 3 : d'or, fretté de gueules, brisé d'un franc canton d'or chargé d'une étoile à six rais d'azur (de Lameth en Artois)

    Baizieux

    Obert de Thieusies : d'azur au chevron d'or, accompagné de trois chandeliers du même.

     

    ***

    Eglise Saint Martin

    reconstruite à partir de 1854 avec les matériaux de l'ancienne, consacrée en 1860.

    Baizieux

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :